dimanche 29 janvier 2023

Rabat suffoque et croule sous les ordures

-

 

 

 

 

Mohamed Boudari

 

  Les déchets sont partout. Arborant les routes principales, et entassés dans les coins cachés et retirés, au niveau des marchés de fruits et légumes, des entrées d’immeubles, des places publiques.. même les grandes places du centre -ville n’échappent plus à la prolifération des ordures. Et  là où vous allez, vous ne pouvez pas échapper aux senteurs nauséabondes qui surprennent votre olfaction.

 

  Nul espace ni coin vides n’échappent à l’envahissement de la saleté, et les espaces verts ont carrément cédé place aux ordures dispersées par -ci et par- là, et l’air de la capitale du Royaume est devenu irrespirable.

 

  Les habitants de Rabat assistent, incapables, à la dégradation de leur ville sensée être l’image du Maroc propre et sain que le discours officiel prône via les chaines de TV et autres supports médiatiques qui ne cessent de matraquer à longueur de journée  les citoyens avec des appels au respect de l’environnement et la culture écolo, quand les autorités ne sont pas capable de le faire !

 

  Où sont passés les responsables? C’est la question qui taraude les Rbatis, depuis la démission des acteurs et intervenants chargés de la collecte des ordures de la capitale.

 

  Hélas, aucune perspective de solution ne se profile à l’horizon! Et avec ce silence ambiant, en ces journées caniculaires, le fléau menace davantage la santé des citoyens et leur bien-être.

 

  Le seul rêve qui demeure pour les citoyens de la capitale, c’est de pouvoir  circuler un jour dans des quartiers sans ordures et des artères propres. Quant au rêve de voir venir le jour où l’odeur du jasmin remplacerait la puanteur des détritus, il est Renvoyé aux calendes grecques.

- Advertisment -