samedi 26 novembre 2022

Mascarade 2012: L’Algérie «la plus heureuse» en Afrique

-

 

 

 

Noufel BOUZEBOUDJA*

 

  Venez lire la nouvelle mascarade ! Ô algériens !! Elle vous concerne ! Vous êtes le peuple le plus heureux en Afrique . Oui, toute l’Afrique ! et mondialement? Mondialement, et sur 151 pays étudiés, vous êtes à la 26eme place ! Pas loin du Denmark et de la Norvège ? Waw ! Ce n’est pas moi qui le dis. C’est un Think Tank britannique, New Economics Foundation qui le dit en référence à Happy Planet Index. Mais, non, je ne plaisante pas. C’est vrai. Croyez-le !

 

  Comment ne pas le croire en voyant tous ces feux d’artifices, à coup de 9 millions de dollars attribués aux chinois, lors du coup d’envoi des célébrations du cinquantenaire de l’In-dépendance ? Comment ne pas le croire en voyant défiler tous ces chanteurs arabes à coût de milliards, au détriment des nôtres qui meurent dans l’indigence et l’oubli ? Comment aussi ne pas le croire lorsque les chebs Mami et Khaled se départagent le pactole de 16 millions de dinar pour une nuit même si eux n’avaient pas appelé au vote sur l’ENTV? Tiens ! Et sur cette même ENTV, tout est beau, tout est coloré grâce à son excellence. Comment ne pas le croire et l’Algérie est parmi les premiers pays africains les plus importateurs d’armes ? Comment ne pas le croire et le FMI demande l’aide de l’Algérie ? Oui, le Fond Monétaire International. Comment ne pas le croire et la réserve de change a atteint 205 milliards de dollar en 2012 ?

 

  Nous sommes heureux, car il y a plus de partis politiques sans politique. Nous sommes heureux car nous ne pouvons pas manifester sans être matraqués ou emprisonnés.

 

  Dans un pays où le président paye les journaux internationalement influents pour se faire une gloire, ça ne doit pas nous é tonner que les Algériens soient considérés comme le peuple le plus heureux en Afrique.

 

  Le terrorisme tue encore, les maladies pullulent, les frustrations de tous genres nous rongent, la violence, la drogue, la corruption, la peur de dieu, la peur d’être limogé, d’être délogé, d’être jugé…Et voyez dans les rues: manifs, accidents (3eme au monde), vols, bagarres, harcèlements…Nous savons que c’est faux car c’est «Offi- ciel»!

 

  Chiche! Faisons donc un sondage, sous le flux des nouvelles des 24 harragas d’hier soir, parmi lesquelles se trouvaient 3 jeunes filles, pour savoir combien sur cent voudraient vivre en Europe ou ailleurs!

 

*Ecrivains et activiste algérien refugié au Danemark

- Advertisment -