samedi 26 novembre 2022

The funny chef du gouvernement du Maroc 2012

-

 

Bachir Znagui


  Avec Benkirane on va bien rigoler

   Le président du gouvernement semble bien s’amuser dans ses nouvelles fonctions. Il ne cesse de dire ou prétendre à des anecdotes. Souvenez-vous de ce qu’il a dit suite à la seconde rencontre avec sa majesté le roi Mohammed VI:  « la rencontre s’est déroulée dans un cadre cordial , j’ai failli raconter des blagues à S.M mais je me suis retenu à la dernière minute ». Comme par hasard  les journalistes du nouveau chef de gouvernement (les versions mustapha alaoui  de ce rang  gouvernemental) n’ont pas hésité à lui demander de raconter les anecdotes qu’il voulait raconter au roi , et comme par hasard il s’est encore retenu –bien sûr il n’allait pas raconter les blagues « royales » mais a raconté d’autres blagues aux journalistes, de toutes les façons il en a plein…de blagues !

 

  Heureux…Nous sommes désormais heureux comme disait feu Fernand Raynaud ! Les nationaux au moins ! Puisqu’ils sont gâtés en blagues du premier ministre , lancées partout et en toutes circonstances. Ça change par rapport aux  autres premiers ministres que nous nous sommes tapés et qui se sont tapé notre foutue gueule tout au long des années. Sans remonter plus loin , le prédécesseur de Benkirane , Sir Abbass El Fassi, ne rigolait jamais, il avait constamment l’air de celui qui souffrait d’incontinence. Le peu qu’il pouvait dispenser en paroles à ses concitoyens, collègues, journalistes, avait la même incontinence ! Driss Jettou, lui, sans être allergique aux blagues n’avait pas le temps de les raconter, quant à Me Abderrahamane Youssoufi , il donnait l’impression de rire comme s’il écoutait interminablement des blagues!

 

  Quelle chance donc d’avoir un chef de gouvernement à qui importe de nous faire rire, il prend si bien sa mission qu’il n’hésite pas à en faire une règle même avec les étrangers; »M. Rajoy m’a appelé au téléphone et m’a demandé s’il pouvait venir au Maroc et me rencontrer. Je lui ai évidemment répondu: bienvenue », a déclaré M. Benkirane le 5 janvier. Il a précisé encore : »J’ai discuté au téléphone avec M. Rajoy et on a même rigolé ». (Ça ne rate pas, hein ?!) « Mais je préfère ne pas vous dire sur quoi on a rigolé », a-t-il ajouté pudiquement lors d’une rencontre avec des journalistes suite à son premier conseil du gouvernement. Sacré Benkirane va, on va bien s’amuser, et  ce sera par-dessus le souk  très Halal!

 

 

 

- Advertisment -