mercredi 7 décembre 2022

Rhabillez-vous, Mesdames, votre talent suffit..

-

 

 

par Abdellah Bakkali

 

   Je suis atterré par cette course au déshabillement ou aux tenues légères à laquelle se sont livrées nombre d’artistes marocaines, lors de cette édition du Festival de Marrakech ; cette année, la course a atteint des sommets inégalés…

 

   Parmi ces artistes, trois en particulier, auxquelles le public reconnaît un talent certain, ont dévoilé des parties sensibles de leurs corps, et les ont exposées aux caméras comme des marchandises offertes aux enchères.

 

   Et de fait, aucune de ces artistes n’a besoin d’avoir recours à ce stratagème imbécile pour attirer l’attention de l’opinion publique car, tout simplement, leur talent est suffisant pour cela, sans qu’elles n’aient eu besoin de faire ce qu’elles ont fait. De même qu’il est tout à fait inconvenable et inconvenant d’imiter ces stars de l’exhibition lesquelles, à défaut de talents ou de toutes autres qualités artistiques, dénudent ces parties intimes pour obliger les gens à se tourner vers elles.

 

   Nos artistes qui se sont ainsi dévêtues ont-elles besoin qu’on leur rappelle que leur geste est une provocation à l’égard des valeurs marocaines, les valeurs d’un peuple conservateur qui refuse de se laisser submerger par des « sous-valeurs » ? Doit-on vraiment leur rappeler qu’elles devraient être des modèles à suivre par les jeunes filles marocaines et que, à défaut, leur imitation enthousiaste d’autres artistes d’autres festivals internationaux, est une sorte d’attaque contre les valeurs de la société à laquelle elles appartiennent ?

 

   Bien entendu, cela ne veut pas dire un seul instant que nous soyons contre les libertés individuelles, mais tout esprit sain conviendra que ces mêmes libertés individuelles ne peuvent être employées à heurter, à détruire, les valeurs de toute une société… Et à ceux qui ne sont pas convaincus de ce qui précède, nous conseillons de sortir dans la rue, en tenue d’Adam, afin de mieux constater par eux-mêmes les réactions des gens… Le moins que ces derniers pourraient dire est : des fous, des folles.

 

Une prière, donc, pour ces artistes qui utilisent leurs corps pour se faire remarquer.

 

- Advertisment -