lundi 30 janvier 2023

Déclaration de patrimoine!

-

 

 

 

Bachir Znagui

 

   Alors que les plusieurs fois ministres se tiennent à la routine discrète des procédures administratives, les nouveaux semblent faire de la déclaration du patrimoine une occasion pour se faire entendre dans les médias.

 

   Apparemment les nouveaux ne sont pas très riches, juste de l’immobilier, du foncier en héritage, des actions en bourse, de petites sociétés… Bref ce n’est pas très impressionnant, nous avons en majorité des ministres nouveaux très ordinaires, reflétant le niveau de vie de leurs catégories sociales plutôt moyennes.

 

   La justice est aux mains d’un Ramid, propriétaire, entre autres « petites » broutilles, de deux villas ! la Culture est menée par un Sbihi  mieux nanti grâce à la fortune familiale, etc..

 

   Point presque commun entre tous ces nouveaux ministres est le crédit bancaire, quand ce n’est pas un crédit direct c’est l’épouse qui l’assure au niveau formel; mais ce point est une intersection qui montre le rôle de ce mécanisme financier dans la vie des Marocains. Fait intéressant qui montre que tous les discours sur «Arriba» ou  (prêt disproportionné à gages) ne relèvent  pas de ce gouvernement. Pour ceux qui ont rêvé de fermer les institutions financières du Royaume, ils doivent déchanter; pour notre bonheur à tous, le gouvernement que nous avons eu est plutôt occupé, comme tous les autres citoyens, surtout à réduire les taux d’intérêt pratiqués au Maroc !

 

   Point important qui n’a pas été annoncé au programme et c’est bien dommage;tout le monde y gagnerait  y compris les ministres de M Benkirane ! Cette disposition n’a pas été suffisamment mise en valeur dans le discours de politique générale du chef du gouvernement. Elle aurait dû  figurer en bonne place et sûr que cela lui aurait valu de nouveaux adeptes au Parlement aussi –les députés sont nombreux à avoir des crédits!

 

   En tout cas, la meilleure est de savoir que M Lahcen Haddad détient des participations à… Akhbar Al Yaoum, une coïncidence bizarre avec les «indiscrétions» que notre ami Taoufiq Bouachrine a eu en primeur depuis l’investiture du nouvel exécutif. Pour ne pas être catégorique, on souligne juste que le doute est permis ! Finalement, l’exercice : «déclaration du patrimoine» a quand même de l’intérêt; n’est-ce pas ?!

- Advertisment -