vendredi 24 mars 2023

La 2è édition du Marrakech du Rire : Un pari réussi à tous les niveaux

-

 

 

 

Lareleve.ma

 

  Le Festival International du Rire de Marrakech, connu sous l’appellation « Marrakech du Rire: MDR », qui a pris fin samedi soir au mythique Palais El Badii, a réussi le pari pour sa deuxième édition, en démontrant que le rire demeurera à jamais, un langage universel devant lequel se brisent les frontières.

 

  Dans un cadre féerique soigneusement aménagé et décoré pour la circonstance, de manière à allier confort et sécurité et à procurer joie et détente, le Palais El Badii a encore une fois ouvert son cÂœur à plusieurs centaines de festivaliers, de différentes nationalités et de divers âges, venus l’investir en masse le temps de partager des moments de liesse et de distraction, à la rencontre de leurs humoristes préférés.

 

  Dès les premières heures, des files d’attente interminables se sont formées à l’entrée du Palais El Badii pour pouvoir assister à la soirée de Gala clô turant ce festival, une soirée loin d’être ordinaire, comme en témoigne les comédiens qui y ont été présents pour épauler Jamel Debbouze dans cette nouvelle aventure.

 

  Dans une ambiance festive largement agrémentée par le contraste d’une nuit étoilée, la magie et les couleurs de cet espace authentique et la fraicheur d’un climat parfumé par les senteurs des orangers et des jardins de la cité ocre, nombre d’humoristes, chacun à sa manière et fidèle à son style, ont réussi à arracher les rires des spectateurs, en leur présentant, dans un cadre burlesque, certains tracas de la vie quotidienne.

 

  C’est ainsi que le public a pu suivre et apprécier avec joie et émerveillement, durant plus de deux heures, une quinzaine de comédiens qui se sont succédés sur scène tels : Rachid Badouri, Franck Dubosc, François-Xavier Demaison, Malik Bentala, Ary Abittan, Ay Julie Ferrier, et Virginie Hocq.

 

  Entre applaudissements ininterrompus et encouragements éblouissants, l’indétrô nable Gad El Maleh a fait son entrée spectaculaire, chaleureusement accueilli par les festivaliers.

 

  A la manière des grands, Gad El Maleh, tout autant humble que professionnel, a enflammé la scène d’El  Badii quand il a commencé à improviser une chanson jusque-là méconnue du public et à l’interpréter, de manière burlesque, en se servant d’un piano classique, faisant ainsi montre d’un talent artistique des plus confirmés.

 

  Jamel Debbouze, lors d’un point de presse tenu samedi matin, s’est dit fier et honoré de voir ce festival s’internationaliser et se faire une place de choix parmi les grandes manifestations du Rire du monde, annonçant, pour la prochain édition l’ouverture du festival à des comédiens et des humoristes africains, indiens et chinois.

 

  Afin de permettre à ce festival d’être près aussi bien des habitants de Marrakech que de ses visiteurs, Jamel Debbouze et son équipe ont choisi d’investir nombre d’espaces de la ville, dont le théâtre royal, l’Institut Français de Marrakech (IFM) et le Palais El Badii.

 

  L’un des moments forts de cette grand-messe des comédiens marocains et internationaux, a été le spectacle d’ouverture, pour lequel le grand comédien Hassan El Fad, a choisi le thème « Al Halqa » en y association une palette de maîtres et d’animateurs culturels de la mythique place de Jemâa El Fna, ou encore le spectacle offert par le talentueux comédien Abdelkader Secteur.

 

  Suivie par des milliers de festivaliers parmi les habitants et les visiteurs de Marrakech, cette édition du Marrakech du Rire a la particularité de pouvoir être largement appréciée par des millions de téléspectateurs, à travers la seconde chaine de télévision marocaine (2M) ou encore les chaines françaises (TV5) et (M6).

- Advertisment -