mercredi 28 février 2024

Revue de presse du lundi 19 novembre 2012

-

 

 

 

 

  L’essentiel de l’actualité nationale telle qu’elle a été relatée par les quotidiens marocains du lundi 19 novembre 2012

 

AUJOURD’HUI LE MAROC

 

-Après l’Istiqlal, le Mouvement populaire pour un remaniement ministériel: La majorité gouvernementale à la croisée des chemins. Le PJD ne sait plus à quel saint se vouer. Après l’Istiqlal dont le secrétaire général, Hamid Chabat, ne cesse de clamer haut et fort que le remaniement ministériel est une priorité pour lui, c’est au tour du MP d’emprunter le même chemin. Selon Mohamed Moubdie, membre du bureau politique du parti et président de son groupe parlementaire à la première Chambre, des députés du MP demandent de plus en plus un remaniement. Ainsi, le MP pourra être le 2ème parti à faire une telle demande qui risque de perturber encore plus la majorité déjà fragilisée par d’innombrables divergences internes.

 

-La CDT et la FDT coordonnent leurs actions: Les syndicats haussent le ton contre le gouvernement. L’Union fait la force. La Confédération démocratique du travail et la Fédération démocratique du travail veulent désormais appliquer cette devise à la lettre et reprendre, main dans la main, la lutte. Décidées à coordonner leurs actions, les deux centrales syndicales ont simultanément tenu leurs conseils nationaux samedi dernier à Casablanca. Objectif: faire front commun face à ce qu’ils appellent « le manque de volonté politique d’un gouvernement insensible et passif vis-à-vis de la dégradation des conditions des travailleurs ».

 

L’ECONOMISTE

 

-Export: Encore une année horribilis. La mission d’Abdelkader Amara à la tête du ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies se complique chaque mois. L’importance du déficit commercial a de quoi donner des migraines. Il s’est aggravé de 20 MMDH en octobre à 164 MMDH. Sur une année glissante, le décalage ressort à 15 MMDH. Le trou des échanges commerciaux atteint aujourd’hui 20 pc du PIB, c’est dire que niveau de 23 pc enregistré pour toute l’année pourrait être dépassé.

 

-Nominations aux hautes fonctions: Des couacs au démarrage. Près d’un mois après la publication du décret d’application de la loi organique sur les nominations aux hautes fonctions, les vannes des postes à pourvoir ont été ouvertes. Les appels à candidature ont été mis en ligne sur le site emploi-public.ma. Tout le monde s’attendait à cette vague de nouvelles nominations dans la mesure où de nombreux postes de responsabilités sont vacants et seront en priorité concernés par ce décret. Néanmoins, la mise à l’eau de ce dispositif semble connaître certains couacs. Au point où certains hauts fonctionnaires commencent à douter de son efficacité. Cette nouvelle approche de recrutement et surtout de révocation des responsables de l’Administration ne semble pas faire l’unanimité.

 

LE SOIR ECHOS

 

-Où va l’argent des fonds et comptes spéciaux? Au cours de l’examen du projet de loi de finances, certains députés ont revendiqué plus de transparence dans la gestion des fonds et comptes spéciaux dont ils relèvent. Une commission sera constitué pour se pencher sur ce dossier. Cette commission sera représentative de l’ensemble des groupes parlementaires pour mener ce travail en partenariat avec le ministère concerné. En fait, ce débat autour des fonds n’est pas le premier du genre. Il est même l’une des plus anciennes des préoccupations des députés pour qui l’indépendance des comptes spéciaux alimente un seul et même souci: manque de transparence et donc pas de contrôle.

 

-Espagne-Maroc: Les tomates de la colère. La Fédération espagnole des producteurs exportateurs de fruits et légumes (FEPEX) vient de sortir un communiqué fracassant où elle tire à boulets rouges sur des partenaires marocains. Selon elle, les exportations marocaines de tomates constituent une grande menace pour les agriculteurs espagnols et l’activité agricole européenne en général. Réagissant à ces propos, Ahmed Ouayach, président de la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural (COMADER), a déclaré que les arguments lancés par les Espagnols sont « infondés », soulignant que « les Espagnols veulent nuire aux exportations de tomates marocaines qui ne représentent que 5 pc de la demande globale européenne ».

 

LIBERATION

 

-Action commune de la FDT et de la CDT: Journée nationale de protestation. La FDT et la CDT ont décidé samedi dernier d’organiser une journée nationale conjointe de protestation dont la date sera fixée ultérieurement par leurs organes dirigeants.

 

L’OPINION

 

-Une délégation de l’Istiqlal conduite par Hamid Chabat rend visite à ambassade de Palestine à Rabat: Soutien istiqlalien inconditionnel à la cause palestinienne. Lors de cette visite, M. Chabat a exprimé le soutien inconditionnel du parti de l’Istiqlal, matériel, moral et médiatique au peuple palestinien et son engagement permanent à poursuivre l’action pour le triomphe de la cause palestinienne et pour l’établissement d’un Etat palestinien indépendant avec Al-Qods comme capitale.

 

AL MASSAE

 

-Arrestation à Marrakech de Hamid Majdi, l’un des dirigeants du Parti Socialiste Unifié (PSU) et secrétaire provincial du parti à Ouarzazate pour possession de drogue (chira et cocaïne) et les partis de la Gauche parlent d’un « complot ». Cette arrestation a suscité une vague de protestation parmi la population de la ville de Ouarzazate qui a organisé des marches pour réclamer sa libération.

 

-Hamid Chabat rencontre Mustapha El Bakkoury au milieu d’un grand mutisme pour l’examen de la coordination des actions entre l’Istiqlal et le PAM. Ainsi, les deux secrétaires généraux des deux formations se sont donnés rendez-vous ce lundi au siège du parti du PAM pour une réunion, la première du genre entre les deux directions et qui est de nature à émettre des signaux politiques clairs à Abdelilah Benkirane et ouvrir la voie à toutes les interprétations surtout avec la pression exercée par les Istiqlaliens pour imposer un remaniement ministériel dans les plus brefs délais.

 

-Des affrontements à Rabat entre des islamistes et des gauchistes à cause de la photo d’Abdelilah Benkirane avec l’israélien Ofer Bronchtein. Ainsi, lors du sit-in de solidarité avec la population de Gaza organisé vendredi dernier par le groupe d’action national pour le soutien de l’Irak et de la Palestine, des membres du Mouvement Unicité et Réforme (MUR) sont entrés dans des altercations verbales avec des gauchistes qui les ont accusé de vouloir leur interdire de dénoncer la normalisation du PJD avec l’Etat hébreu et de tuer dans l’œuf toutes les voix opposées à cette normalisation.

 

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA

 

-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane sollicite le feu vert de SM le Roi avant l’amendement du projet de loi de Finances 2013: Benkirane s’est rendu vendredi dernier à Marrakech pour une audience royale à sa demande. Des sources informées ont indiqué que cette réunion s’est déroulée en présence du ministre d’Etat, Abdallah Baha et du ministre délégué chargé du budget, Idriss Azami Idrissi, ajoutant que les équilibres macroéconomiques du projet de loi de finances et la Caisse de compensation ont été les principaux sujets évoqués. Selon les mêmes sources, le gouvernement a voulu consulter le Souverain au sujet des amendements que les groupes parlementaires de la majorité comptent apporter au projet de loi de finances vu que ce texte a été adopté en conseil des ministres.

 

-Prémices d’une trêve entre le RNI et le PJD. Le climat de tension et d’affrontement a commencé à s’apaiser entre les deux formations politiques vu les positions des parlementaires des deux partis. Des sources ont indiqué que cette orientation de la part du PJD intervient en prévision de toute manÂœuvre surprise de la part de l’Istiqlal.

 

-Arrestation, vendredi dernier à Marrakech, par des éléments de la police judiciaire de Hamid Majdi, secrétaire provincial du PSU à Ouarzazate pour possession de drogue et son parti déclare qu’il s’agit d’ »un coup monté », ajoutant que cette arrestation a « des visées politiciennes ».

 

-Le président de l’Association des barreaux du Maroc, Hassan Ouahbi, tire à boulets rouges sur le ministère de la Justice et des Libertés et sur les greffiers. Intervenant à l’ouverture du Forum régional du dialogue national sur la réforme de la justice tenu le week-end à Safi, M. Ouahbi a indiqué que la réforme de la justice ne doit pas être un travail saisonnier dicté par les circonstances mais plutôt un travail renouvelé et de longue haleine, ajoutant que le dialogue en cours se déroule dans un climat tendu et confus. Il a par ailleurs critiqué les greffiers qui, selon lui, prennent des décisions et des positions sans aucune considération des intérêts des avocats et de leurs clients, et le ministre Mustapha Ramid réitère ses regrets quant aux pertes engendrées suite aux récurrentes grèves dans le secteur de la justice.

 

ASSABAH

 

-Le Cabinet royal attend un rapport détaillé sur les détenus de la salafia et des sources informées au sein de la commission du dialogue mené par des dirigeants du parti de la Renaissance et de la Vertu (PRV) avec des prisonniers salafistes en coordination avec les hautes sphères de l’Etat n’écartent pas une grâce royale au profit de ces prisonniers le 11 janvier 2013 à l’occasion de l’anniversaire de la présentation du manifeste de l’Indépendance.

 

-Saad Dine El Otmani, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, appelle, samedi au Caire, en marge de la réunion urgente des ministres arabes des AE, la Ligue arabe à prendre des décisions fermes et efficaces pour répondre à l’agression contre Gaza alors que Habib El Malki, membre du bureau politique de l’USFP a plaidé pour la mise en place d’un nouveau plan de soutien à la lutte du peuple palestinien qui dépasse la gestion de routine qui a conduit à l’acceptation du fait accompli.

 

-Des dizaines de manifestants ayant participé vendredi dernier au sit-in organisé à l’appel du groupe d’action national pour le soutien de l’Irak et de la Palestine, dénoncent la normalisation avec l’Etat d’Israël et brandissent des photos du Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane en compagnie de l’Israélien Ofer Bronchtein qui avait assisté aux travaux du dernier congrès du PJD.

 

AL KHABAR

 

-La directrice de l’Académie de l’Education de la région du Grand Casablanca appelle, lors de sa réunion avec les conseils de gestion tenu la semaine dernière à Lahraouiyine, les enseignants à choisir entre le travail au sein des établissements scolaires selon le nouvel horaire établi pour le cycle primaire ou le travail « dans les salons de coiffure » ou des « épiceries ». Des sources indiquent que ces déclarations ont suscité de vives protestations parmi le corps enseignant du primaire dans la province de Mediouna qui ont menacé d’intenter une action en justice contre la directrice de l’académie et appelé à une grève de 72 heures.

 

-Bassima Hakkaoui, ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du développement social s’apprête, dans les prochains jours, à diligenter une enquête sur le financement de 908 projets sociaux réalisés en partenariat entre l’Etat et des ONG durant la période 2008-2011.

 

-Le groupe du PAM à la Chambre des représentants, adresse une lettre au Conseil Economique et Social pour la réalisation d’une étude visant à évaluer et à faire des recommandations concernant l’INDH, et Abdellatif Ouahbi, président du groupe indique que la correspondance adressée au CES s’inscrit dans le cadre de la mise en Âœuvre des dispositions de la Constitution.

 

-Mohamed Kettani, PDG d’Attijari Wafa Bank, Mustafa Terrab, PGD de l’OCP et Moulay Hafid El Alami, PDG du groupe Saham, candidats nominés par la commission organisatrice du Forum « Africa CEO » dont les travaux seront ouvert mardi à Genève, pour le prix du « meilleur patron africain » en 2012.

 

-Noubir Amaoui, SG de la CDT, et Abderrahmane Azzouzi, SG de la FDT, menacent d’observer une grève générale et choisissent la confrontation avec le gouvernement Benkirane.

 

-La jeunesse du MP promet à Mohamed Ouzzine, ministre de la Jeunesse et des Sports, une forte opposition à sa candidature au poste de SG du MP lors du prochain congrès national de la Chabiba harakie. Une source indique que des membres de la jeunesse comptent mettre tout en oeuvre pour s’opposer aux manoeuvres de plusieurs ministres harakis dont Mohamed Ouzzine qui a fait part de sa candidature pour succéder à Mohand Laenser.

 

AL AHDATH AL MAGHRIBIA

 

-Le SG de l’Istiqlal, Hamid Chabat, conduit les bons offices pour apaiser les tensions entre l’opposition et la majorité et déclare qu’il va rencontrer dans les jours à venir les partis de l’opposition car la mission des réunions avec la majorité est terminée.

 

-La CDT et la FDT brandissent la menace de grève: Les deux centrales syndicales ont, d’un commun accord, souligné que toutes les formes de militantisme sont à prévoir dont une grève générale après l’organisation d’une journée nationale de protestation, dont la date sera fixée par les deux bureaux exécutifs des deux syndicats.

 

ANNAHAR AL MAGHRIBIA

 

-Noubir Amaoui, SG de la CDT, et Abderrahmane Azzouzi, SG de la FDT, décident d’observer une grève nationale générale dont la date n’a pas encore été fixée. Ainsi, les deux centrales syndicales se dirigent vers l’escalade pour faire face à l’abus de pouvoir du gouvernement Benkirane et appellent à la suspension de la décision relative aux prélèvements sur les salaires des grévistes.

 

-Miloudi Moukhariq, SG de l’UMT, rejette la décision relative aux prélèvements sur les salaires des grévistes et la qualifie d’ »anticonstitutionnelle », appelant à une mobilisation générale pour faire face aux abus du gouvernement Benkirane et ses attaques contre la classe ouvrière.

 

- Advertisment -