dimanche 23 juin 2024

Le « Marrakech du Rire » souffle sa deuxième bougie Partager

-

 

 

 

    Lareleve.ma

 

  Le Festival international du Rire (Marrakech du Rire: MDR) a soufflé mercredi soir au théâtre royal de la cité ocre, sa deuxième bougie, avec la programmation d’un spectacle inédit autour du thème de la Halqa.

 

  Le choix de ce thème n’est pas fortuit mais commandé par la volonté des initiateurs de cet événement éclectique riche en couleurs, de faire revivre cet art ancestral qu’est la Halqa, mais également de rendre un vibrant hommage aux animateurs de ce patrimoine dans la mythique place de Jemâa El Fna, pour leur abnégation et leur persévérance pour que cette forme d’art qui allie le théâtre, la narration, la musique puisse continuer à vivre.

 

  C’est donc, dans une ambiance des plus festives et des plus joyeuses et conviviales, que le grand comédien Hassan El Fad a ouvert le bal de ce festival par un show, avec un concept novateur, tourné autour d’une Halqa sur scène, associant nombre de comédiens, de musiciens, d’artistes et d’acrobates des plus connus chez le public.

Il s’agit en réalité d’une transposition d’une forme théâtrale populaire très simple et sobre, dans un contexte théâtral contemporain, un challenge esthétique et technique qui donne une inspiration et qui a été réussi avec brio.

 

  Ainsi, un public de différents âges et de différentes nationalités n’a pas hésité à investir, des heures auparavant, les gradins du théâtre royal, dans l’espoir de retrouver ses stars préférées et de partager avec elles des moments de joie et de détente loin de la chaleur suffocante des longues journées à Marrakech.

 

  Néanmoins, l’un des moments forts de ce spectacle inaugural a été l’apparition sur scène de Jamel Debbouz, accompagné de Miss France et de Miss Maroc 2012, pour exprimer sa fierté et sa joie de voir ce festival naître et grandir.

- Advertisment -