jeudi 20 juin 2024

La 1ère édition du festival Ramadaniat s’ouvre en beauté avec la confrérie Aïssaoua de Rabat

-

La première édition du festival Ramadaniat s’est ouverte, vendredi soir, avec la confrérie Aissaoua de Rabat présidé par le Moqâdam El Hajj Abdelhafid Tebbâ, envoûtant le public de la salle Bahnini avec ses rythmes et ses chants.

S’exprimant à cette occasion, le professeur et Moqâdam, Abderahim El Amrani, a tenu à donner plus d’explications concernant la naissance de la confrérie Aissaoua et a mis l’accent sur le rôle prépondérant de son fondateur, Sidi Mohamed Ben Aissa, largement connu pour le Hizb Sobhane Dayime, qui continue toujours d’être récité.

Dans son intervention, M. El Amrani s’est dit très heureux de voir que les jeunes continuent toujours de s’intéresser à cet héritage culturel en perpétuant cette tradition musicale.

Dans une ambiance empreinte de spiritualité, les membres de la troupe ont commencé la soirée en récitant des sourats du Coran et des adkars, créant une atmosphère propice au recueillement dans la salle.

Joint par les voix des personnes présentes, la troupe, habillés en tenues traditionnelles, a interprété plusieurs chants caractéristiques de la confrérie Aissaoua, entraînant le public, aux rythmes des notes et des mélodies, dans une bulle de convivialité.

« Ce festival artistique et culturel célèbre le patrimoine culturel de Rabat », a indiqué Soufiane Guedira, directeur artistique du festival Ramadaniat, dans une déclaration à M24, chaîne d’information en continu de la MAP.

« Par cette initiative, nous essayons de mettre en avant la richesse du patrimoine marocain en invitant plusieurs troupes musicales » à animer ces nuits ramadanesques, a relevé M. Guedira, rappelant qu’en marge de ces manifestations, des interventions scientifiques animées par d’éminents chercheurs spécialisés dans ces arts traditionnels sont au programme.

Organisée par le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication en partenariat avec l’association culturelle internationale D’Art Louane, la première soirée de ce festival a transporté le public le temps d’un voyage au cœur du patrimoine culturel marocain.

- Advertisment -