mercredi 24 avril 2024

Festival National d’Ahidous: Un patrimoine immatériel à sauvegarder

-

Le Festival National d’Ahidous est à sa 18éme édition. La localité de Ain Leuh accueille, entre le 28 et 30 juillet 2018, les troupes et les mordus des chants et danses des hautes vallées. 

En étroite collaboration entre le ministère de la culture et l’Association Taïmät pour les arts de l’Atlas,  en partenariat avec le conseil régional Fès-Meknès, la 18éme édition du festival national D’Ahidous se déroule du 28 au 30 juillets 2018.

Les amateurs sont conviés à passer trois mémorables journées en plein Moyen Atlas. La localité de Ain Leuh, avec ses paysages féeriques, ses lacs, ses cèdres…reçoit pas moins de 43 troupes en provenance de diverses provinces où l’Ahidous est plus que chants et chorégraphies, mais un art de vivre. 43 troupes sélectionnées parmi une centaine au cours des éliminations organisées au complexe culturel Mohamed Menouni de Meknès entre les 5 et 6 mai 2018.

Chaque soirée, 14 troupes se reproduiront sur la scène du stade rural de la cité Amazighe. Outres les spectacles, qui s’annoncent envoutants, l’édition sera marquée par l’organisation de tables rondes autour des thématiques relatives à ce riche patrimoine.

Des chercheurs se pencheront, entre autres, sur «Les valeurs artistiques et humaines de la poésie amazighe», «La valorisation du patrimoine immatériel d’Ahidous et les  moyens de le  soutenir»… Ils essayerons de répondre aux délicates questions: Comment en valoriser les spécificités, comment sauvegarder ses richesses et surtout comment en perpétuer et la tradition et les valeurs?

A lire le communiqué, et selon ses organisateurs, «le festival vise à créer un espace d’échanges et de rencontres entre poètes, artistes et chercheurs spécialisés en culture amazighe, mais aussi mettre en lumière l’authenticité de l’art et de la culture amazighes, où convergent plusieurs valeurs véhiculées à travers le chant, la danse collective et la poésie

Comme à son habitude, le festival rend hommage aux figures emblématiques du genre. Cette année ça sera le tour des Lalla Khadijja Ilyas, Achour Khadiri, Hammou Nousaid et autre Hakki Boukhari. Bons spectacles

 

- Advertisment -