mardi 27 février 2024

Quatrième rencontre de la cerise à Ain Eleuh, du 22 au 24 juin 2012

-

 

 

 

Lareleve.ma

  La Direction régionale de l’agriculture et l’Association ANAROUZ des producteurs de cerises à Ain Leuh a organisé en partenariat avec la Province d’Ifrane, la  Chambre régionale d’agriculture  Meknès Tafilalet, l’Institut national de la recherche agronomique, la Direction provinciale d’agriculture d’Ifrane, l’Association Azekka France-Maroc et la Fédération de développement de l’arboriculture au Maroc, la quatrième rencontre de la cerise de Ain Eleuh, du 22 au 24 juin 2012. Ont pris part à cette manifestation scientifique et socioculturelle des représentants du Ministère de l’agriculture et des pêches maritimes, de la société civile et des communes relevant de la Province d’Ifrane.

 

  La première journée de cette rencontre organisée sous le thème : «La cerise d’Ain Eleuh, produit de terroir et levier de développement local», a été  consacrée à la présentation de plusieurs communications scientifiques en deux sessions, à savoir :

 

•       La conduite technique  de la culture du cerisier

•       La valorisation et la commercialisation

 

   L’Association ADRAR a participé à cette rencontre par la présentation d’une communication sur le rôle de l’écotourisme dans le développement local. Et la réalisation d’un diagnostic participatif sur le terrain, avec les agriculteurs, en fin d’après midi.

 

  La deuxième journée de la rencontre s’est déroulerée dans la salle des conférences d’Ifrane et a réuni  un panel sous le thème: «L’organisation professionnelle et la commercialisation: échange de bonnes pratiques et expériences réussies dans le domaine de la commercialisation». Cette thématique a été choisie à l’occasion de l’année 2012 déclarée Année internationale des coopératives par l’Assemblée Générale des Nations Unies sur le thème central: «Les coopératives, des entreprises pour un monde meilleur».

 

  Le panel a connu la participation de la FEDAM, l’ADA, la DDFP, la DRA, l’INRA, l’association Anarouz et d’autres partenaires. Il était également l’occasion de capitaliser les expériences des agriculteurs en matière de commercialisation des cerises.

 

  En marge de ce panel a été présenté un projet innovant : «La route des cerisiers» qui s’insère dans le processus d’apprentissage des expériences réussies. C’est un projet  visant à mettre en contact les acteurs et institutions concernés par le développement de cerisier en  identifiant les intérêts communs et les bonnes pratiques autour d’initiatives de développement territorial et de conservation/valorisation des produits de montagne et de la cerise en particulier. Il  s’étend d’Asni en passant par Khénifra, Aïn Eleuh, Boulemane, Sefrou, Khémisset et Chefchaouen. La Route de cerisier partage la vocation d’un développement durable permettant de mettre en valeur les petites parcelles des zones montagneuses enclavées. Il prévoit aussi la création d’un espace de communication et de réseautage.

 

  L’après midi de la  deuxième  journée a connu la visite des stands au niveau de la vile de Ain Eleuh.

 

  La rencontre s’est clôturée au chef lieu de la Commune de Ain Eleuh par des activités culturelles qui ont été animées par des musiciens et  poètes de la région d’Ifrane. Rappelons que la région d’Ain Eleuh est considérée, depuis belle lurette, comme  berceau des  grands poètes et musiciens amazighs dont Feu  Hammou Oul Yazid.

 

Hrou ABOUCHRIF

Association ADRAR

 

 

- Advertisment -