jeudi 18 avril 2024

Le patrimoine archéologique palestinien présenté à Paris

-

 

 

 

 

Lareleve.ma-Agences


  Le patrimoine palestinien, en particulier archéologique, sera présenté cette semaine à Paris dans le cadre d’un séminaire scientifique consacré à sa conservation et sa mise en valeur, a-t-on appris dimanche auprès des organisateurs.

 

  Ce séminaire international, qui se déroulera jeudi et vendredi à l’Ecole nationale supérieure (ENS) à Paris, a pour objectif de présenter les actions de conservation et de mise en valeur du patrimoine en Palestine, notamment dans le domaine de l’archéologie, à partir des vestiges du monastère de Saint Hilarion à Umm el-‘Amr (Bande de Gaza). Une action de coopération scientifique franco-palestinienne, sollicitée par le ministère du Tourisme et des Antiquités de Palestine, soutenue par le Consulat de France à Jérusalem, a été mise en place et donne lieu à un projet ambitieux d’étude de site et de formation d’archéologues et restaurateurs palestiniens en lien avec l’Université islamique de Gaza.

 

  Le séminaire permettra également de faire connaître les actions et les acteurs de la mise en valeur du patrimoine sur l’ensemble du territoire palestinien : Naplouse, Bethléem, Hébron, centre historique de Gaza …

 

  Parmi les intervenants, figure notamment le dominicain Jean-Baptiste Humbert, directeur du département archéologie à l’Ecole biblique et archéologique française (Ebaf) de Jérusalem, et Béatrice André-Salvini, chef du département des Antiquités orientales du Louvre.

 

  Les Palestiniens ont récemment été admis à l’Unesco (Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture), en dépit de l’opposition des Etats-Unis et d’Israël, et compte présenter la candidature de plusieurs sites prestigieux au patrimoine mondial de l’humanité.

 

  L’Autorité palestinienne a déjà officiellement présenté, il y a un an, la candidature de Bethléem (Cisjordanie), lieu de naissance du Christ selon la tradition, au patrimoine mondial. L’Unesco doit prendre sa décision en juillet 2012.

 

  Le département palestinien des Antiquités a déjà recensé, parmi les sites d’intérêt, religieux, culturels ou naturels, le Garizim, mont sacré des Samaritains, les grottes de Qumran, où furent découverts les manuscrits de la mer Morte, la mer Morte elle-même et la vieille ville de Naplouse.

- Advertisment -