lundi 30 janvier 2023

Le 9ème Séminaire de Haut niveau sur la «Paix et la Sécurité en Afrique » à Oran

-

 Le 9ème Séminaire de Haut niveau sur la «Paix et la Sécurité en Afrique» a ouvert mercredi ses travaux à Oran en Algérie avec la participation du Maroc.

L’Ambassadeur, Représentant Permanent du Royaume auprès de l’Union africaine (UA) et la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, conduit la délégation marocaine à ce séminaire qui portera sur le «désarmement et contrôle des armes légères et de petit calibre illicites: Faire taire les armes en Afrique », « Réponses Africaines aux menaces émergentes pour la paix et la sécurité sur le Continent – S’attaquer au fléau du Terrorisme et de l’Extrémisme violent en Afrique », « Imposition et application de sanctions par les organisations internationales et partenaires sur les États membres de l’UA » et « Le CPS de l’UA et l’A3 : une meilleure coordination pour renforcer la voix de l’Afrique au sein du Conseil de sécurité de l’ONU ».

La participation du Maroc à ce séminaire s’inscrit dans la continuité des engagements du Royaume pour une Afrique pacifique, prospère et développé et constitue une consécration des efforts du Maroc pour la promotion de la paix, la sécurité et le développement durable dans le continent.

Partant de son engagement et de sa détermination à servir l’agenda continental en matière de paix et de sécurité, selon une approche holistique et multidimensionnelle, le Maroc a contribué de manière constructive à l’amélioration des méthodes de travail du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA et à la promotion des bonnes pratiques dans l’action de l’UA, et ce depuis son retour à l’Union Africaine en janvier 2017.

Le Maroc avait siégé au CPS de l’UA, en tant que membre pour un mandat de deux années (2018 à 2020). La présidence par le Royaume du CPS de l’UA pour le mois de Septembre de l’année 2019, a été riche en actions en matière de paix, de sécurité, de développement et de lutte contre le changement climatique, rappelle-t-on.

Le Royaume a également présidé le CPS de l’UA pour le mois d’octobre dans le cadre de son second mandat de trois ans après celui de 2018-2020 obtenu avec plus de deux tiers des voix lors du Sommet de l’UA en février dernier à Addis-Abeba.

- Advertisment -