mardi 28 mai 2024

Nizar Baraka réélu secrétaire général du Parti de l’Istiqlal

-

Nizar Baraka a été réélu à l’unanimité, aux premières heures de ce dimanche à Bouznika, secrétaire général du Parti de l’Istiqlal (PI) pour un second mandat, au terme de l’opération de vote qui s’est déroulée lors de la première session du Conseil national du parti.

M. Baraka était candidat unique après que Rachid Afilal ait retiré sa candidature pour le poste de secrétaire général du parti, qui tient son 18è Congrès national sous le thème « Renouveler le pacte pour la patrie et le citoyen ».

Dans une allocution prononcée à cette occasion, M. Baraka a salué les efforts de l’ensemble des Istiqlaliens pour avoir fait de cette étape « historique » un succès et pour avoir renouvelé la confiance dans le « projet collectif » amorcé lors du 17ème congrès, exprimant sa détermination à poursuivre la mise en œuvre dudit projet en traçant la prochaine étape afin d’améliorer la performance du parti, son positionnement et son rayonnement, ainsi que son efficacité au service de la Nation et des citoyens.

Par ailleurs, il a insisté sur la mise en oeuvre des recommandations du 18ème congrès, dans le cadre d’une nouvelle stratégie qui définit de manière claire et précise les objectifs et les plans d’action afin que le parti soit au rendez-vous pour les prochaines élections et continue d’agir pour renforcer et élargir la réconciliation et la confiance au sein du PI.

Ces recommandations et conclusions, a ajouté M. Baraka, concernent également la consolidation, la promotion et l’enrichissement du référentiel égalitaire, en le plaçant à l’avant-garde des référentiels intellectuels et politiques qui apportent des solutions innovantes et appropriées aux besoins du citoyen et aux aspirations de développement, de solidarité et de progrès du pays.

Le secrétaire général du Parti de l’Istiqlal a mis en évidence le renforcement de la position du parti dans la majorité gouvernementale, notant que la scène partisane et politique nationale traverse aujourd’hui un moment de révision, de restructuration et d’édification, ce qui constitue une opportunité qui permet au parti de retrouver sa place naturelle et influente en tant que composante de la majorité et de la vie politique et institutionnelle.

A noter que les travaux du Conseil national du parti se poursuivaient pour élire les membres du Comité exécutif.

- Advertisment -