mercredi 28 février 2024

Inauguration de la Grande mosquée Mohammed VI à Saint-Etienne

-

 

 

 

 

 

  Après sept ans de travaux et plus de 20 ans d’attente, la Grande Mosquée Mohammed VI de Saint Etienne (sud-est de la France) a pu enfin voir le jour mardi grâce au soutien financier déterminant et décisif du roi Mohammed VI.

 

  Représentant le souverain marocain, le ministre des Habous et des Affaires religieuses, Ahmed Taoufiq, a inauguré mardi cet édifice cultuel et culturel de 10 000 m2, en présence de toutes les autorités politiques et religieuses de la ville de Saint-Etienne et du département de la Loire.

 

  Des fidèles ont afflué par centaines vers cette grande mosquée, monument architectural impressionnant par la finesse de sa décoration marocaine. Des artisans marocains ont sculpté plus de 2400 m2 de cèdre et de plâtre et plus de 1800 m2 de Zellig ornent la mosquée qui pourrait accueillir jusqu’à 5000 personnes.

 

  Pour le ministre marocain, « Construire cette grande mosquée à Saint-Etienne est un message que S.M le roi Mohammed VI, Amir Al Mouaminine, lance au monde entier que nous pouvons nous entraider pour préserver les valeurs de paix, de bonne entente et d’harmonie, ainsi que préserver la dignité humaine au-delà des confession et des convictions de chacun ».

 

  Selon M. Taoufiq, cette mosquée, qui promeut l’islam du juste milieu dans le respect des valeurs du pays d’accueil, a été édifiée avec le soutien du roi Mohammed VI à la demande de l’association cultuelle qui gérait le projet, indiquant que ce soutien a été octroyé en toute transparence pour que cette mosquée puisse voir le jour et accueillir tous les musulmans de toutes origines et bien au-delà.

 

  Après avoir souligné les droits et devoirs des Stéphanois musulmans en tant que citoyens comme les autres, le sénateur-maire, Maurice Vincent, s’est félicité qu’ils disposent désormais d’une « grande mosquée et un lieu de prière de très haute qualité ». « Je suis sûr qu’il contribuera à manifester de façon paisible la présence parmi nous de cette religion importante qu’est l’islam ».

 

  « Je constate, aussi, avec intérêt, que notre patrimoine monumental de Saint-Etienne vient s’enrichir d’un nouvel édifice qui est en même temps une œuvre d’art. Au nom des Stéphanois, je remercie tous ceux qui ont contribué à sa réalisation, la communauté des croyants musulmans dans son ensemble, le royaume du Maroc et bien entendu les ouvriers, les artisans, les ingénieurs qui y ont déployé leurs talents », a-t-il ajouté.

 

  Même son de cloche de la préfète du département de la Loire, Fabienne Buccio, qui constate que la grande mosquée est aussi un patrimoine pour la ville de Saint-Etienne mettant ainsi en exergue la diversité des cultures et l’universalité des valeurs de tolérance, de paix et de respect que portent les religions.

 

  Elle s’est également réjouie que les musulmans de Saint-Etienne et de la Loire inaugurent enfin « cette mosquée tant attendue, dans laquelle ils trouveront un lieu propice à l’exercice, digne et paisible, de leur religion ».

 

  Quant au président du Conseil Français du Culte Musulman, il a eu à cœur de rappeler que l’espace total alloué, en France, au culte musulman en 2005, était de l’ordre de 250 000 m2. Selon des statistiques, 850 000 fidèles (soit 17 % de la population musulmane de France) participent à la prière hebdomadaire du vendredi. A raison de 1 m2 pour chaque fidèle, il en faudrait au total 850 000 m2 pour les accueillir dans de bonnes conditions. « C’est dire qu’il faudrait, au moins, doubler la surface dont dispose actuellement le culte musulman pour faire face à la demande à laquelle il est confronté », a-t-il estimé.

 

  Après avoir béni cette « maison de Diieu », le grand rabbin Wertenschlag a rappelé que « Notre patriache Abraham est le père de tous les croyants ».

 

  Rendant hommage au roi Mohammed VI pour sa contribution à l’édification de cette mosquée, le grand rabbin a souligné que les juifs du monde entier ont une éternelle reconnaissance au grand père du souverain, Feu Mohammed V, pour avoir protégé leur communauté pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

  Pour l’évêque de Saint-Etienne, « Il est juste que la communauté musulmane puisse avoir un lieu de culte répondant à la conscience de ses membres (…) Beaucoup de Stéphanois peuvent même être fiers de voir un édifice d’une telle qualité architecturale dans leur ville ».

 

  Enfin pour le recteur de la grande mosquée, Larbi Marchich, cet édifice cultuel et culturel symbolise « notre attechement à l’islam du juste milieu ». « Je suis souhaite que la Grande mosquée Mohammed VI de saint-Etienne soit le flambeau de la lumière qui éclairera les générations à venir sur le vrai message de l’islam, qu’elle soit un nouvel havre de paix où l’on invoque et loue Dieu », a-t-il dit.

Par Hasna Daoudi

 

- Advertisment -