vendredi 14 juin 2024

La Journée internationale des monuments: AMAL MELLAKH, l’avocate du patrimoine auprès des jeunes

-

La Journée internationale des monuments et des sites est célébrée chaque 18 avril. Cette journée est dédiée à la préservation et à la promotion du patrimoine culturel et historique du monde entier.la représentation du patrimoine culturel et historique passe certes par les lieux mais aussi par ceux et celles qui contribuent à  la sauvegarde et à  la réhabilitation  de ce patrimoine .
Le patrimoine matériel ou immatériel versent aussi dans ce patrimoine qui nous fait et qui détermine nos identités et enrichi nos différences. Le Patrimoine comme support aux identités  et un questionnement de ces dernières.
Manal Fakhar El Majdoubi, passionnée par le patrimoine  ponctue cette journée en mettant en avant des profils qui travaillent pour que le patrimoine du Maroc puisse être sauvegardé, réhabilité et qu’il  brille par son identité si particulière à travers le monde.
Architectes, muséologues, archivistes…plusieurs métiers au service du patrimoine.

AMAL MELLAKH, l’avocate du  patrimoine auprès des jeunes

« Celui qui ne sait pas d’où il vient ne peut savoir où il va », ce proverbe d’Otto Von Bismarck correspond parfaitement à la jeune marocaine AMAL Mellakh, la passionnée des monuments, des sites, de l’histoire, de la culture et du patrimoine.

A son âge, elle ne jure que par le patrimoine de son pays et en fait sa cause. Malgré sa jeunesse et sa modernité, Amal reste  attachée à son identité et ses racines. Tout ce qui est ancestral l’attire et la pousse au questionnement et à la recherche. Dans son monde les Riads, les monuments, les sites sont les mots d’ordre.

Son intérêt pour le patrimoine matériel et immatériel du Royaume, Amal  l’a  hérité  de  sa  famille   ancestrale  à Marrakech , qui a  contribué  à l’essor  de  la ville ocre .

Ayant grandi à la médina , lieu des  senteurs , des odeurs , de l’artisanat   et des  espaces , Amal a su aiguiser  cette  passion au sein de sa famille dont celle paternelle avec un intérêt tout particulier pour l’art, notamment Al-ALA et du côté de la mère connue par sa maitrise des  sciences islamiques  et sa passion  pour la musique  Andalouse .

Amal a eu la chance de baigner dans une grande famille qui a su inculquer à la jeune femme depuis son enfance, ce grand Amour de la patrie et de son patrimoine ancestral et unique. L’environnement ou elle a été élevée va influencer sa personnalité et ses choix pour se spécialiser dans le domaine de la préservation du patrimoine matériel et immatériel.

Après un bac en sciences économiques et sociales au Maroc, Amal a pu décrocher un Bachelor en Public Administration, délivré par Castel College of Management, un masterclass GEC à Marrakech, pour terminer avec un Master en Sciences Humaines et sociales option philosophie de l’Université Paris 8 ou elle poursuit le cheminement de son doctorat.

Tel est le sentier parcouru par Amal Mellakh pour devenir la femme engagée dans la promotion de la culture et du patrimoine et essentiellement assurer ce trait d’union entre le passé et le présent en respectant la richesse qu’offre la diversité culturelle et patrimoniale avec ses différentes composantes amazighe, arabe, andalouse, musulmane et juive.

Cet intérêt pour le patrimoine, Amal appelle à le défendre dans les milieux des jeunes, qui malgré la modernité et les réseaux sociaux, doivent s’inspirer de leur patrimoine et le vivre  au quotidien. Ils sont les garants de sa postérité.

Aujourd’hui Amal est devenue une consultante chevronnée qui voue un amour indéfectible à Marrakech, l’universelle. «Gestionnaire de projets culturels » la passionnée de patrimoine va accomplir plusieurs missions en tant que conférencière au ministère de la culture Émirati à (Sharjah) en 2013, de consultante pour une étude de projet, Lighthouse (Monrovia) entre 2010 et 2011, de conférencière à l’ISESCO en 2016 au Caire autour de la thématique de «la préservation et la vente illégales des objets d’art» et puis en 2017 au Soudan, autour de la thématique de «la protection du patrimoine immatériel». Ces missions  ont  toutes  été  ponctuées par le patrimoine et la culture , sujet de prédilection d’AMAL Mellakh .

En 2017, elle lanca le Salon Littéraire «Marrakech, pensées et art» autour d’un concept novateur ayant pour finalité d’établir un lien fort entre l’espace, la culture et la littérature.
Rien ne nous étonne de son choix pour des Riads pour abriter, à chaque édition, son salon. Le Riad n’est-il pas l’apanage de l’histoire, de la culture et du patrimoine ?

La valorisation des jardins historiques, des monuments et sites historiques, des remparts de Marrakech représente le plaidoyer d’Amal pour un patrimoine valorisé, préservé, réhabilité et reconnu par sa génération et par les générations à venir.

Amal nourrit également sa passion pour le patrimoine par l’exercice de bénévolat au sein de l’association AL MUNIYA pour la préservation du patrimoine. Le décrochage scolaire et la scolarisation de la fille rurale est également l’une de ses grandes batailles ce qui l’a poussé à la présidence du Club Soroptimist pour la scolarisation de la fille rurale. Cette  fille  qui saura  comme Amal Mellakh, se battre  pour préserver son patrimoine .

- Advertisment -