dimanche 14 juillet 2024

Santé: voici les morceaux de viande les plus caloriques, à consommer avec modération

-

La viande, source précieuse de vitamine B12, fer, zinc et protéines, est un incontournable pour de nombreux foyers. Mais attention, toutes les viandes ne se valent pas en matière de calories. Les viandes rouges, souvent plus grasses que leurs homologues blanches, affichent des chiffres plus élevés. Par exemple, les côtes de bœuf : 100 g apportent plus de 350 calories et 29 g de lipides. À l’opposé, le jarret de bœuf, avec ses 161 calories pour la même quantité, se distingue par sa plus faible teneur en gras. Choisir sa viande, c’est aussi choisir son équilibre.

   La viande d’agneau, à consommer avec modération

L’agneau, surtout la poitrine, se hisse parmi les viandes les plus riches en matières grasses. La teneur en lipides peut varier entre 3 % et 15 %, selon le morceau choisi. Pour les amateurs d’agneau, il est judicieux de choisir des coupes plus maigres afin de savourer cette viande sans compromettre son équilibre alimentaire.

La poitrine d’agneau et l’épaule grillée se partagent ainsi le podium calorique : 290 calories pour 100 g chacune. Ces délices pour les papilles exigent une dégustation modérée.

   Oie et canard, des volailles caloriques

L’oie rôtie s’affiche comme la volaille la plus calorique, avec 274 calories pour 100 g. Comparée au poulet rôti avec peau (205 kcal/100 g), au canard rôti (194 kcal/100 g) et à la dinde rôtie (161 kcal/100 g), elle surpasse ses concurrents. Malgré sa richesse calorique, la viande d’oie est également une bonne source de protéines, de phosphore, de zinc et de vitamines B2, B6 et B12.

Le confit de canard, doré et fondant dans sa graisse, séduit les papilles, mais n’épargne pas la santé avec ses 250 calories pour 100 g. Pour un repas plus léger, optez pour des légumes vapeur, délicieusement croquants, plutôt que les traditionnelles pommes de terre.

   Le gigot de mouton, un taux élevé de lipides

Le mouton se démarque par sa générosité en lipides saturés, ce qui en fait une viande particulièrement calorique. Un simple gigot de mouton peut contenir environ 230 calories pour 100 g, un chiffre qui interpelle pour ceux attentifs à leur consommation.

   Des viandes transformées dont il faut se méfier

Les viandes transformées comme le saucisson, les saucisses et autres charcuteries sont souvent des sources abondantes de graisses, surpassant largement leur apport en protéines. Par exemple, la saucisse de Morteau peut atteindre jusqu’à 397 calories pour 100 g. De même, les nuggets de poulet, bien qu’adorés par les enfants, ne sont pas conseillés pour ceux qui cherchent à maintenir un régime équilibré ou à perdre du poids en raison de leur forte teneur en sel, en sucre et en matières grasses, avec environ 234 calories pour 100 g.

parmi les viandes rouges, il existe des coupes maigres à privilégier. Cependant, il est recommandé de limiter la consommation de viande rouge à environ 500 g par semaine .

Les viandes maigres incluent le poulet, la dinde, la pintade sans peau (notamment les blancs et les cuisses), le bœuf bourguignon, le rosbeef, le steak haché à 5 % de matières grasses, le filet mignon, le jambon cuit découenné et dégraissé, le veau (noix, épaule, jarret, côtes sans gras), l’agneau (côtes, selle sans gras), le lapin (cuisses), le cheval (entrecôte, tende de tranche), et globalement toutes les tripes (foie de veau ou d’agneau, cœur, rognons de bœuf, etc.)

Optez pour des modes de cuisson légers comme le grill ou la vapeur pour préserver leur valeur nutritive sans ajouter de calories superflues. Ainsi, en contrôlant les portions et en choisissant des assaisonnements légers, vous pouvez savourer des plats équilibrés sans compromettre vos objectifs de santé et de forme physique.

- Advertisment -