lundi 22 juillet 2024

Technologie: Zone adopte la solution d’IA de ThetaRay pour surveiller et contrôler les paiements au Nigeria

-

 Zone, premier réseau réglementé de blockchain de niveau 1 d’Afrique pour les paiements, et ThetaRay, un fournisseur de premier plan d’une technologie de surveillance des transactions basée sur l’IA, ont annoncé, mercredi dans un communiqué, qu’ils collaboreront en vue de mettre en œuvre la solution SONAR de ThetaRay basée sur le Cloud pour surveiller et contrôler les transactions de Zone au Nigeria afin de repérer les activités illicites et les violations des sanctions.

Zone, dont le siège social est situé à Lagos, dessert de grandes banques commerciales, des fintechs des paiements, des banques numériques et d’autres institutions financières avec un règlement à bas coût, en temps réel, en monnaies fiduciaires comme numériques, pour les paiements domestiques et transfrontaliers.

Via cet accord, ThetaRay fournira à Zone la solution d’IA de type logiciel-service (SaaS) capable de détecter et de prévenir les premiers signes de tentatives sophistiquées de blanchiment d’argent ou de contournement des sanctions financières et listes de surveillance.

La solution aidera Zone à garantir sa totale conformité avec les exigences réglementaires en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et à accroître ses possibilités de croissance en fournissant un service de confiance et sécurisé.

La nouvelle collaboration met en exergue l’expansion de ThetaRay sur le marché nigérian des paiements via les fintechs.

Zone est le premier réseau de paiement décentralisé ou de pair à pair d’Afrique basé sur la technologie blockchain, qui permet les transactions de paiement sans dépendre de transferts intermédiaires.

L’architecture décentralisée et la technologie sous-jacente améliorent la fiabilité, éliminent les litiges commerciaux, réduisent le coût des opérations et automatisent le rapprochement en back-office.

Le réseau est une véritable infrastructure à l’échelle du web, avec une capacité de débit de traitement des transactions dépassant les 50.000 transactions par seconde.

- Advertisment -