mercredi 24 juillet 2024

Revue de presse quotidienne de ce jeudi 5 janvier 2023

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi 5 janvier 2023:

L’Opinion

  • En collaboration avec l’OCP et d’autres partenaires du monde des affaires et de la science au Maroc et en Allemagne, le Solar Institute Jülich de la FH Aachen (SIJ) développe actuellement un procédé permettant d’utiliser l’énergie solaire au lieu des combustibles fossiles pour produire du phosphate. Dans le cadre du «SoPhosM – Système d’approvisionnement en énergie solaire, conçu en fonction des besoins pour le traitement du phosphate au Maroc, «un système est en cours de construction prévoyant l’utilisation de 100.000 tonnes de boues phosphatées à sécher par an. Ainsi, 1.000 tonnes de mazout peuvent être économisées. L’usine au Maroc devrait démarrer ses activités dans moins de trois ans.
  • La Chambre d’agriculture de la région de Souss-Massa a lancé un appel à manifestation d’intérêt destiné aux éleveurs des petits ruminants (ovins et caprins) pour bénéficier d’équipements pour élevage de bétail. Selon un communiqué de la Chambre d’agriculture de la région de Souss-Massa, cette initiative a pour objet de soutenir les éleveurs d’ovins et de caprins sur le plan régional, ainsi que d’améliorer leurs revenus et de développer cette filière. Les personnes désirant manifester leur intérêt dans le cadre de cet appel doivent être des éleveurs de petits ruminants (ovins et caprins) exerçant cette activité au niveau de la région de Souss-Massa.
  • La 2éme édition de la Caravane Régionale Durable aura lieu, le 20 janvier à Dakhla, sous le thème « promotion et sensibilisation à l’adoption des technologies propres et au développement des projets verts ». Initié par le Cluster des énergies renouvelables (EnR) avec le soutien du ministère de l’industrie et du Commerce, la Chambre Africaine du Commerce et des Services, et l’Agence marocaine pour l’énergie durable (MASEN), cet événement vise la sensibilisation aux enjeux énergétiques et à l’importance du développement durable des territoires pour la croissance socio-économique du Royaume, selon un communiqué des organisateurs.

Le Matin

  • Depuis 2000, la part des énergies renouvelables dans le mix électrique a connu une évolution remarquable. La puissance renouvelable installée est passée de 1.221 MW, essentiellement hydroélectriques, à 4.067 MW en 2021, tirée par l’éolien et le solaire. Ainsi, la part des énergies renouvelables a atteint 37,1% dans la puissance globale et 19,5% dans la production de l’électricité, indique le premier rapport annuel de l’Autorité nationale de régulation de l’électricité, présenté et débattu à la Chambre des représentants.
  • Le registre national électronique des mariés est ouvert à toute personne qui va se marier. Les données relatives aux deux partenaires qui ont déposé leur demande sur la plateforme sont directement récupérées du portail de la CNIE. Une fois la demande validée, le demandeur recevra une autorisation, «et une seule», précise le ministre de la Justice. «Si une personne veut avoir une nouvelle autorisation, elle devra passer devant un juge pour faire une demande officielle en expliquant les raisons», note le responsable. Et d’expliquer que chaque personne qui fait la demande aura un code spécial et unique qui permet de préserver les données personnelles. «Seuls 3 personnes ont le droit de consulter les profils : l’époux, l’épouse et le juge», précise le responsable.
  • L’enveloppe totale mobilisée dans le cadre des opérations de financement extérieur (prêts et dons confondus) a atteint 11,7 milliards de dirhams (MMDH) en 2021, en baisse substantielle de plus de 50% par rapport à 2020, selon la Direction du Budget, relevant du ministère de l’Economie et des Finances. Cette évolution est « due au redressement des recettes fiscales et aux efforts consentis pour l’amélioration des équilibres macroéconomiques et ce, comparativement à l’exercice 2020, où le recours à l’endettement pour mobiliser rapidement les ressources nécessaires à la lutte contre les effets négatifs de la pandémie, n’était pas une option », explique la Direction dans son rapport d’activité au titre de 2021.

L’Économiste

  • Intervenant lors des questions orales devant la Chambre des Conseillers, le ministre de la justice, Abdellatif Ouahbi a souligné que “nous devons annuler le texte qui donne le droit au juge de célébrer les mariages des filles mineures alors qu’ elles doivent aller encore à l’école. Il faut remplacer ce texte par la criminalisation de ces types de mariages. Car, pour régler définitivement cette honte qui plombe la société, il est impératif de l’affronter». Pour lui, il est impératif de «trancher si oui ou non on veut donner à la femme tous ses droits. Il y a une grande force dans la société qui reste bloquée. Si oui, il faut retrousser ses manches».
  • Le secteur du textile à des risques de retards de livraison voire de rupture de chaînes d’approvisionnement, et le prive de la possibilité de profiter pleinement de certains accords de libre échange qui imposent des règles d’origine strictes, a souligné Anass El Ansari, président de l’Association marocaine du textile habillement (Amith). Il devient donc urgent d’investir dans le renforcement des capacités marocaines dans l’amont textile pour accroître l’intégration verticale du secteur et donc sa compétitivité, a expliqué El Ansari dans un entretien au journal. “Un amont local fort permettra le développement d’un produit marocain intégrée, et des fournisseurs amont plus compétitifs renforceront la compétitivité globale des produits textile et habillement marocains”, a-t-il insisté.
  • Les dépôts auprès des banques ont enregistré, à fin novembre 2022, une hausse annuelle de 5,1% pour s’établir à 1.099 milliards de dirhams (MMDH), ressort-il du récent tableau de bord « crédits et dépôts bancaires » de Bank Al-Maghrib (BAM). Les dépôts des ménages se sont établis à 811,8 MMDH, en hausse annuelle de 5,5% avec 195,6 MMDH détenus par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), précise BAM, ajoutant que les dépôts des entreprises privées ont, pour leur part, progressé de 9,8% pour atteindre 182,2 MMDH à fin novembre. Pour les comptes d’épargne, leur taux minimum de rémunération a été fixé à 1,51% pour le premier semestre 2023, soit une hausse de 19 points de base par rapport au semestre précédent.

Libération

  • Un projet visant le renforcement de la participation politique de la femme vient d’être lancé au niveau de la commune d’Ait Ouallal, dans la province de Zagora, à l’initiative de l’association Ajemou pour le développement. Selon un communiqué de l’association, ce projet, soutenu par le Fonds d’appui dédié à l’encouragement de la représentativité des femmes, vise à promouvoir la représentativité des femmes et leur pleine participation à la vie politique au niveau de la province Zagora. La même source souligne que cette initiative, qui s’étalera sur cinq mois, se décline à travers un programme d’activités de sensibilisation des femmes de cette commune sur les rôles de premier plan qu’elles peuvent assumer dans la vie politique locale.
  • Le volume des exportations nationales de biens et services aurait affiché une croissance de 20,9% au quatrième trimestre 2022, en variation annuelle, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP). En valeur, la hausse des exportations de biens aurait atteint 17%, soutenue par une demande extérieure relativement résiliente, relève le HCP qui vient de publier sa note de conjoncture du quatrième trimestre 2022 et perspectives pour le premier trimestre 2023.

Al Bayane

  • Soucieux de la protection et de la préservation des deniers publics et du sort de la raffinerie SAMIR pour assurer la sécurité énergétique du pays, le groupe du progrès et du socialisme (GPS) à la Chambre des Représentants a adressé, mardi 3 janvier 2023, à la ministre de la transition énergétique et du développement durable, une question écrite, lui rappelant la nécessité de tout faire pour défendre les intérêts du pays devant le centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIDRI). Pour le GPS, il s’agit surtout d’éviter que l’économie nationale soit saignée à blanc en cette période de crise économique et énergétique.
  • La Chambre des Représentants a tenu une session plénière consacrée à l’examen du rapport annuel de l’Autorité nationale de régulation de l’électricité (ANRE), qui avait fait l’objet de débats et d’étude devant la commission compétente à ladite Chambre. Dans un communiqué, l’ANRE a précisé que lors de cette session, présidée par le président de la Chambre des Représentants, Rachid Talbi Alami, les parlementaires ont mis en avant le travail effectué par l’Autorité, au terme d’une année d’exercice, en ce qui concerne la mise en œuvre des missions qui lui ont été fixées par la loi ou ses relations internationales qui lui ont permis d’accéder à la présidence de l’Association des régulateurs méditerranéens de l’énergie (MEDREG) et à la vice-présidence du Réseau francophone des régulateurs de l’énergie, outre la définition de la future feuille de route développée de l’ANRE qui tend à assurer la sécurité énergétique du pays, conformément aux orientations royales.
  • Les résultats de l’enquête mensuelle de conjoncture dans l’industrie au titre du mois de novembre indiquent une amélioration de l’activité, selon Bank Al-Maghrib (BAM). Ainsi, la production aurait connu une hausse dans toutes les branches hormis l’agro-alimentaire où elle aurait stagné et l’électrique et électronique où elle aurait reculé, précise la Banque centrale dans son enquête basée sur des données collectées entre le 1er au 30 décembre 2022.

Al Massae

  • La consommation des ménages se serait accrue de 2,2% au quatrième trimestre de 2022, au lieu de +7,9% au cours de la même période de l’année dernière, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP). « La décélération du revenu réel des ménages, attribuable à la baisse des revenus d’activité agricole et à la flambée des prix, aurait pesé sur la consommation des ménages, ramenant son rythme annuel de croissance à +2,2% au quatrième trimestre, au lieu de +7,9% au cours de la même période de l’année antérieure », indique le HCP dans sa note de conjoncture du quatrième trimestre 2022 et perspectives pour le premier trimestre 2023.
  • Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khaled Ait Taleb, a souligné que l’étape actuelle nécessite de se débarrasser des anciennes pratiques et habitudes répandues dans le paiement des factures des soins médicaux, à l’instar du « chèque de garantie » et du « noir », soulignant que les équilibres financiers disponibles pour maintenir la continuité de la couverture médicale exigent de déterminer le coût réel des soins pour chaque citoyen. Ait Taleb a rassuré les citoyens sur l’amélioration des services de santé fournis, affirmant que la politique du gouvernement à cet égard permettra aux citoyens d’avoir le droit d’accéder aux services de santé et de recevoir les soins nécessaires sans aucun problème.

Al Alam

  • La Chambre des conseillers a adopté à l’unanimité, le projet de loi N° 60.22 portant régime d’assurance maladie obligatoire (AMO) dédié aux personnes capables de s’acquitter de leurs cotisations et n’exerçant aucune activité rémunérée ou non rémunérée. Ce texte porte sur l’harmonisation des règles générales partagées par l’ensemble de l’AMO énoncées dans la loi N° 65.00 et du régime AMO dédié aux personnes capables de s’acquitter de leurs cotisations et n’exerçant aucune activité rémunérée ou non rémunérée en tant que principe général, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, Porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, qui a présenté le projet de loi au nom du ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb.
  • La croissance économique s’accélèrerait pour atteindre 3,4% au premier trimestre 2023 en variation annuelle au lieu d’une hausse de 0,3% au cours de la même période de l’année antérieure, estime le Haut-Commissariat au Plan (HCP). Elle serait, principalement, portée par un redressement de 6,7% de la valeur ajoutée agricole sur fond d’un retour des conditions climatiques favorables au cours de la même période et une amélioration des activités hors agriculture de 3%, précise le HCP qui vient de publier sa note de conjoncture du quatrième trimestre 2022 et perspectives pour le premier trimestre 2023.

Bayane Al Yaoum

  • Le haut représentant de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, vice-président de la Commission européenne, Josep Borrell, se rendra au Maroc pour une visite officielle les 5 et 6 janvier, a annoncé le Service Européen d’Action Extérieure (SEAE). La visite sera l’occasion d’une discussion approfondie sur la mise en œuvre du partenariat UE-Maroc, y compris dans la perspective du nouvel Agenda pour la Méditerranée, indique le SEAE. Le Haut Représentant fera un point sur les dossiers en cours et explorera les domaines spécifiques où le dialogue et la coopération pourront davantage se renforcer, ajoute la même source.
  • Le rapport d’activités du Ministère public pour l’année 2021 fait ressortir une hausse soutenue dans le rendement alors que le nombre des magistrats du parquet est resté presque inchangé, ce qui nécessite le recrutement d’environ mille autres magistrats et ce, pour atteindre le niveau de performance souhaitée. Une augmentation du nombre des magistrats est à même de faire baisser à des taux acceptables l’activité annuelle des magistrats du parquet (3.500 procédures par an), relève un rapport d’activités de la Présidence du ministère public pour l’année 2021 qui explique que ce déficit s’est fait encore ressentir avec la nouvelle configuration de la carte judiciaire donnant lieu à la création de nouveaux tribunaux et centres de juges résidents, et ce, pour éviter un quelconque impact négatif sur le rendement et, par ricochet, sur la sécurité judiciaire des citoyens.

Al Ittihad Al Ichtiraki

  • Le décrochage scolaire et ses retombées sociales et économiques a été, à Larache, au cœur d’un mémorandum de plaidoyer, élaboré par la Fédération de la Ligue des droits des femmes (FLDF). La présidente de la FLDF, Saadia Touati, a souligné que ce mémorandum couronne un projet de longue haleine visant à lutter contre l’abandon scolaire et marqué par une série de workshops de communication. Intervenant lors d’une conférence autour de la lutte contre l’abandon scolaire, organisée par le Bureau régional de la Fédération, Mme Touati a rappelé que le taux d’abandon scolaire pendant la saison 2020-2021 avait atteint 5,3% à l’échelle nationale.
  • Des journées de formation axées sur l’accompagnement pédagogique du projet personnel de l’élève ont été organisées, récemment à Essaouira, au profit du corps enseignant. Cette session de trois jours intervient dans le cadre de la déclinaison optimale des dispositions de la Loi-cadre 51.17 relative au système d’éducation, de formation et de recherche scientifique, notamment le projet n°13 inhérent à la mise en place d’un système efficient et actif d’orientation scolaire, professionnelle et universitaire, indique la direction provinciale de l’éducation nationale, du préscolaire et des sports dans un communiqué.

Al Ahdath Al Maghribia

  • La Commission des infrastructures, de l’énergie, des mines et de l’environnement à la Chambre des représentants a appelé à renforcer le rôle de l’Autorité nationale de régulation de l’électricité (ANRE) et à l’adapter aux exigences et aux évolutions imposées par le développement du secteur de l’électricité. Dans un document concluant le débat autour du « Premier rapport annuel sur les activités de l’ANRE au titre de l’année 2021 », présenté mardi lors d’une session plénière en présence de la ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali, la Commission a souligné la nécessité d’élargir les missions de l’ANRE pour inclure les secteurs du gaz et des hydrocarbures, tout en la dotant des outils et des ressources matérielles et humaines lui permettant de remplir pleinement les tâches qui lui sont conférées.
  • Le ministère public traque la nouvelle génération de criminalité visant les systèmes d’information, qui connaît une augmentation croissante en raison de la forte demande d’utilisation des technologies modernes et des services Internet. Le nombre de cas liés à la cybercriminalité a atteint 167 cas, ayant entraîné la poursuite judiciaire de 310 personnes, dont 108 en détention, selon le ministère public. Le nombre d’affaires liées aux délits informatiques a considérablement augmenté par rapport à l’année précédente, passant de 117 à 167 cas, a-t-il souligné dans son rapport au titre de l’année 2021.

Assahra almaghribia

  • Un total de 3,04 milliards de dirhams (MMDH) de prêts a été contracté par les collectivités territoriales (CT) auprès du Fonds d’équipement communal (FEC) en 2021, selon la Direction du Budget, relevant du ministère de l’Economie et des Finances. « En 2021, le Comité de Crédit a tenu 10 réunions pour statuer sur des prêts d’un montant global de 3,04 MMDH, destinés au financement des projets d’infrastructures et d’équipements des collectivités territoriales, couvrant divers secteurs de financement et totalisant un investissement de 13,7 MMDH », lit-on dans le rapport d’activité de la Direction au titre de 2021.
  • La ville de Tanger abrite une rencontre de travail entre les responsables de l’échange de délégations de jeunes arabes entre le Royaume du Maroc et les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG). Cet événement vise à partager les expériences et les expertises et à renforcer la coopération entre le Maroc et les pays arabes du Golfe en matière d’échange de délégations de jeunes, à travers l’échange de visions et d’expériences entre les responsables des secteurs de la jeunesse.
- Advertisment -