vendredi 3 février 2023

Burkina: le gouvernement appelle au « calme et à la retenue » après une manifestation contre la présence de la France

-

Le gouvernement du Burkina Faso à appelé samedi la population « au calme et à la retenue », au lendemain d’une manifestation contre la présence de la France dans ce pays de l’Afrique de l’Ouest.

« Le gouvernement appelle les populations au calme et à la retenue, au risque de plonger notre pays dans un cycle de manifestations sans fin, préjudiciables à nos objectifs de paix, de stabilité et de sécurité, recherchés pour nos populations », indique un communiqué du porte-parole du gouvernement, Jean-Emmanuel Ouédraogo.

« Il invite en particulier la jeunesse à ne pas se laisser divertir, et à se focaliser sur les objectifs de défense opérationnelle dans la guerre totale que nous menons contre le terrorisme (…) plutôt que sur des manifestations du genre, dont les bénéfices pour la cause de la lutte de notre peuple restent à prouver », ajoute le communiqué.

Vendredi, les forces de l’ordre burkinabè ont dispersé à Ouagadougou une manifestation contre la présence de la France au Burkina Faso.

Ces manifestations qui ont visé principalement l’ambassade de France à Ouagadougou, se sont également étendues à la base militaire française à Kamboinsin, où est déployé un contingent de forces spéciales de la force Sabre.

Le gouvernement burkinabè a déclaré qu’il « ne dérogera pas aux règles et principes de protection dus aux diplomates et aux représentations diplomatiques présents sur le sol burkinabè ».

A rappeler que le 28 octobre, plusieurs centaines de personnes avaient déjà manifesté pour exiger le « départ dans un délai de 72h » de la France au Burkina Faso.

- Advertisment -