vendredi 3 février 2023

L’Italie interdit les technologies de reconnaissance faciale

-

 L’agence italienne de surveillance de la vie privée a interdit lundi l’utilisation de la reconnaissance faciale et des « lunettes intelligentes » avant l’adoption d’une loi spécifique.

« Le moratoire découle de la nécessité de réglementer les exigences d’éligibilité, les conditions et les garanties relatives à la reconnaissance faciale, dans le respect du principe de proportionnalité », a indiqué l’organisme dans un communiqué.

En vertu du droit de l’Union européenne et du droit italien, le traitement des données à caractère personnel par les organismes publics à l’aide de dispositifs vidéo est généralement autorisé pour des raisons d’intérêt public et lorsqu’il est lié à l’activité des autorités publiques, a ajouté la même source.

Toutefois, les municipalités qui veulent les utiliser doivent conclure des « pactes de sécurité urbaine » avec les représentants du gouvernement central, a-t-il précisé.

L’agence réagissait aux mesures prises dans la ville de Lecce, dans le sud de l’Italie, où les autorités ont déclaré qu’elles allaient commencer à utiliser une technologie basée sur la reconnaissance faciale.

L’organisme a, ainsi, demandé à la municipalité de lui fournir une description des systèmes adoptés, leur objectif et leur base juridique, ainsi qu’une liste des bases de données auxquelles ses dispositifs de surveillance ont eu accès.

- Advertisment -