vendredi 23 février 2024

Adele ouvre les 54e Grammy Awards alors que le monde pleure Whitney Houston

-

        

 

 

 

 

AFP

   Britannique Adele a remporté dimanche à Los Angeles le premier trophée de la grande soirée des 54e Grammy Awards, qui a débuté par une prière à Whitney Houston, la diva pop décédée brutalement samedi dans sa chambre d’hôtel à Beverly Hills, à l’âge de 48 ans.

 

 

  Après une prestation en direct de Bruce Springsteen, le présentateur de la soirée LL Cool J a déclaré au parterre de stars réunies aux Staples Center: « C’est un soir où on se demande comment parler de cette journée. Il faut le dire, nous avons un décès dans la famille ».

 

 

  « Pour moi, la seule chose à faire est de commencer par une prière pour Whitney Houston », a-t-il ajouté, avant de lire un court discours, alors que la majeure partie de la salle baissait la tête en signe de respect.

 

 

  Plusieurs artistes étaient vêtus de noir, à l’instar de Lady Gaga, en robe noire et le visage couvert d’un voile en résille.

 

 

  La prière a été suivie d’une courte vidéo de Whitney Houston, chantant son titre-phare, « I will always love you », suivi d’une ovation debout de la salle.

 

 

  « Whitney, nous t’aimerons toujours et ce soir, nous allons te le dire de la meilleure façon, en chansons », a poursuivi LL Cool J.

 

 

  La chanteuse de R&B Jennifer Hudson devait chanter « I will always love you » en hommage à la diva pop, plus tard dans la soirée.

 

 

  Le premier trophée de la soirée est allé à la Britannique Adele, dont c’est le grand retour après son opération des cordes vocales. La chanteuse de 23 ans, qui avait déjà remporté deux récompenses (meilleure vidéo courte et meilleur album pop) lors de la pré-cérémonie des Grammys, dimanche après-midi, est repartie avec le trophée de l’interprétation pop solo pour « Someone like you ».

 

 

  « Je dois remercier mon docteur, qui m’a rendu la voix », a-t-elle dit.

 

 

  Elle concourt encore dans trois catégories dimanche soir et compte parmi ses concurrents Bruno Mars, Kanye West, les Foo Fighters, Katy Perry ou Rihanna.

 

 

  Les hommages ont continué d’affluer dimanche, au lendemain du décès de Whitney Houston à l’hôtel Beverly Hilton. Plusieurs médias ont précisé que la diva aux 170 millions de disques, qui luttait depuis des années contre la drogue et l’alcool, avait été retrouvée sans vie dans sa baignoire.

 

 

  Sa mort a été prononcée samedi à 15H55 (23H55 GMT), 12 minutes après l’appel de son entourage aux services de secours. Une autopsie était pratiquée dimanche sur la dépouille, mais l’institut médico-légal de Los Angeles a précisé lors d’une conférence de presse qu’il ne fournirait aucune information supplémentaire, à la demande de la police.

 

 

  La fille de Whitney Houston, Bobbi Kristina, a pour sa part été admise pendant quelques heures à l’hôpital de Cedars-Sinaï à Beverly Hills dimanche, « pour traiter son stress », a précisé l’un de ses amis à l’AFP, sous couvert de l’anonymat. Elle est en sortie dans l’après-midi, selon CBS.

 

 

  Bobbi Kristina, 18 ans, est la fille née du mariage turbulent de Whitney Houston avec le chanteur Bobby Brown. Le couple avait divorcé en 2007.

 

 

  Dimanche, la famille de la chanteuse s’est déclarée « dévastée » par la « tragédie inimaginable » de la mort de la chanteuse.

 

 

  Tout ce que la musique anglo-saxonne compte de stars a salué la mémoire de Whitney Houston, de Mariah Carey, « le cœur brisé », au producteur Quincy Jones, évoquant « un talent incomparable », en passant par les Bee Gees, Tony Bennett, Rihanna, Christina Aguilera, Bruno Mars, Jermaine Jackson ou Katy Perry.

 

 

  La pré-cérémonie des Grammys avait commencé avec la remise d’un trophée à Alexandre Desplat, le seul Français à avoir été distingué cette année, pour la musique du film « Le discours d’un roi ».

 

 

  Pendant cette cérémonie, non télévisée, ont également été distingués Les Foo Fighters (quatre trophées), le rappeur Kanye West (3) et le DJ Skrillex (3). Amy Winehouse a été récompensée à titre posthume pour son duo avec Tony Bennett « Body and Soul ».

 

 

  Adele, mais aussi Coldplay, Rihanna, David Guetta, Bruno Mars, Paul McCartney et Katy Perry sont attendus sur la scène du Staples Center.

 

 

  Mais les yeux seront aussi tournés vers les Beach Boys, le mythique groupe de rock californien, qui fêteront leurs 50 ans d’existence par leurs retrouvailles sur scène, après plus de vingt ans d’absence.

 

 

 

 

 

 

 

- Advertisment -