jeudi 18 juillet 2024

Témoignages: La libération de Jacques Bouthier scandalise ses victimes

-

Trois victimes marocaines du milliardaire français Jacques Bouthier, l’ex-patron du groupe d’assurance Assu 2000, poursuivi pour « traite d’êtres humains » et « viols sur mineurs », ont choisi de se confier à lareleve.ma. Elles racontent leur calvaire, dénoncent les fortes pressions et la véritable campagne d’intimidation et de dénigrement qu’elles ont subi avant l’incarcération de leur bourreau. Seulement voila, la justice française a décidé de le remettre en liberté conditionnelle, une décision  qui a surpris tout le monde, notamment les victimes et leur défense, qui ont vu dans ce revirement un symbole de fléchissement de l’autorité judiciaire devant le pouvoir économique du milliardaire français.  

Écoutons les plaintes et la colère des victimes:

La victime A.B (أ.ب):

« On a du nouveau dans l’affaire Jacques Bouthier. Nous avons été profondément blessées et choquées, en apprenant la libération de Jacques Bouthier impliqué dans des affaires de séquestration et viol sur mineures et de traite des êtres humains notamment de femmes marocaines. Aujourd’hui il a été remis en liberté conditionnelle par la justice française, malgré la gravité des actes  commis par ce criminel dangereux.

Le danger de ce criminel c’est qu’il est capable d’effacer non seulement les traces et preuves de ses crimes mais aussi l’extermination de ses victimes. C’est grave ce qui vient de se passer, et moi même je suis choquée de l’apprendre, d’autant plus que c’est la France, qui se targue d’être la patrie des Droits de l’Homme, qui vient de commettre ce tort à l’encontre des victimes. Est-ce parce que nous sommes des marocaines? c’est une question légitime. je crois que pareil décision n’aurait pas eu lieu s’il s’agissait de victimes françaises qui avaient subi de telles atrocités. Et puisque nous sommes des marocaine Jacques Bouthier a droit de nous traiter comme bon lui semble, sans trop se soucier de l’opinion publique qui n’a point réagi à notre malheur.

J’espère que la justice française se saisisse et prenne l’affaire avec sérieux, parce que Jacques Bouthier et ses collaborateurs impliqués dans cette affaires sont en réalité une bande criminelle dangereuse. Quand on apprend la mise en examen en France de 8 policiers français soupçonnés d’avoir fait pression sur la principale plaignante qui a dénoncé l’homme d’affaires, en tant que victime marocaine je suis en plein droit d’avoir peur..En plus des agents de police, Jacques Bouthier a à ses cotés un pugiliste recruté pour le règlement des comptes avec ses victime, il est également aidé par un gendarme expert au combat et en arts martiaux. Moi en tant que femme victime, qui vie dans la précarité, fragile et sans défense, je ne comprend pas pourquoi la justice française  a pris la décision de faciliter la vie à Jacques Bouthier. Malgré tout, rien nous nous arrêtera et nous continuerons notre combat jusqu’à ce que justice soit faite et Jacques Bouthier et tous ceux qui sont impliqués dans cette affaire soient derrière les barreaux. C’est vrai que nous sommes ici au Maroc, mais nous avons à nos cotés l’AMDV et des avocats, nous allons faire le nécessaire devant la justice française et s’il le faut, nous saisirons la justice internationale le cas échéant; parce que les sévices de cette affaire sont une atteinte à notre vie et notre dignité et nous sommes privées de simples droits fondamentaux qui sont le droit à la vie et à la dignité. »

La victime M.A.A (م.ع.أ):

« Je suis une des victimes de Jacques Bouthier. J’ai subi des faits de maltraitance et des actes de harcèlement sexuels. Apres j’ai été victime d’un harcèlement moral et psychique, avant d’être licenciée. Le cauchemar a débuté après mon licenciement abusif, avec les menaces qui s’en sont suivies. Ce n’est qu’après l’interpellation en France de Jacques Bouthier, que j’ai pu me délivrer et témoigner; Dieu merci,  j’ai trouvé à mes cotés l’AMDV, qui m’a aidé et soutenu, et grâce à eux je peut aujourd’hui parler sans problème et en toute liberté; Mais je garderai toujours les séquelles de tous ce que j’ai subi, parce que cela a une influence sur l’état psychique; mais il faut rester forte  quoi qu’il arrive, si Dieu le veut, la justice aura son mot à dire. »

La victime S.A (س.أ):

« Bonjour, je suis une des victimes de Jacques Bouthier et de sa bande criminelle à Tanger; ça fait maintenant plus d’une année qu’on a entamé la procédure judicaire pour couvrir nos droits, avec l’assistance de l’Association Marocaine des Droits des Victimes(AMDV).  Note état psychique demeure toujours le même, surtout avec cette information choquante de la libération sous contrôle judiciaire de Jacques Bouthier, qui nous a causé beaucoup de peine et de déception. Nous vivons toujours dans la peur et la terreur, et ces sentiments se sont accrus et intensifiés après la libération de Bouthier.

Nous espérons que la procédure judicaire, aussi bien au Maroc qu’en France, prenne son cours normal. Je remercie les victimes ainsi que l’Association Marocaine des Droits des Victimes. C’est un message à toutes les femmes marocaine. Dieu merci, notre pays est en train de subir des changement de mieux en mieux, doucement mais surement. Nous devons parler de tels sujets pour qu’il ne demeurent pas des tabous et pour mettre fin aux stéréotypés portés par des personnes qui croient que le Maroc est une anarchie et un pays de non-droit où ils peuvent faire ce que bon leur semble tant qu’ils ont de l’argent.

Nous menons une guerre contre l’argent et son pouvoir, parce que c’est une société d’assurance, mais, comme je l’ai déjà dit, nous avons confiance en la justice marocaine et nous souhaitons qu’elle nous rende justice. »

- Advertisment -