lundi 27 mai 2024

Le Maroc, un exemple à suivre en Afrique en matière de développement durable

-

Le Maroc a réalisé des progrès remarquables durant les dernières années en matière de développement économique durable, ce qui en fait un exemple à suivre pour les autres pays africains, a indiqué jeudi le directeur du Think Tank sud-africain «DEVAC Invest Africa», Richard Morrak.

«A travers le partage de connaissances et le transfert des technologies, le Royaume est capable d’apporter une aide inestimable aux pays africains pour relever les défis de développement auxquels ils sont confrontés», a déclaré à la MAP M. Morrak, en marge du Sommet des infrastructures en Afrique, qui se tient les 15 et 16 juin à Johannesburg.

Mettant l’accent sur l’importance de renforcer la collaboration entre les pays africains en vue de contribuer de manière plus efficace au développement du continent, il a rappelé que la Zone de libre échange continentale africaine (Zlecaf) offre une opportunité majeure pour le développement des échanges intra-africains.

De même, M. Morrak a signalé que l’Afrique doit investir davantage dans les énergies renouvelables, telles que l’hydrogène vert, l’énergie solaire et éolienne, afin de diversifier son mix énergétique et contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique.

A cette occasion, un mémorandum d’entente a été signé entre le Centre de Développement Méditerranéen (MEDEV-Maroc) et le DEVAC Invest Africa, visant à approfondir la coopération et l’échange des connaissances, à promouvoir le développement durable et à faire progresser les aspirations collectives des peuples africains.

Dans un communiqué conjoint, les deux parties ont souligné qu’«à travers ces actions concrètes et des initiatives collaboratives, nous nous engageons à exploiter le potentiel de notre partenariat pour relever les défis communs, saisir les opportunités émergentes et contribuer de manière significative à la transformation socio-économique de notre continent».

«Au cœur de notre partenariat, se trouve un engagement envers les valeurs du panafricanisme, une philosophie qui prône l’unité, la solidarité et l’action collective entre les nations africaines», indique-t-on.

Les deux think tanks ont de même rappelé que le panafricanisme, fondé sur la conviction que les destins des peuples africains sont liés, incite à transcender les frontières, à combler les fossés et à travailler ensemble vers une vision commune d’une Afrique dynamique, prospère et interconnectée.

- Advertisment -