lundi 27 mai 2024

Lutte contre les feux de forêt: le Maroc réceptionne son septième Canadair

-

Le troisième Canadair CN-ATT acquis par les Forces royales air est en route vers le Maroc. Avec cette dernière livraison, la flotte nationale comptera désormais 7 aéronefs. Un atout incontestable pour combattre les feux de forêts en période estivale.

Les Forces armées royales (FAR) vont réceptionner, le vendredi 17 mai, un nouveau Canadair. Ce nouvel appareil portera la flotte marocaine à un total de 7 avions bombardiers d’eau spécialisés dans la lutte contre les feux de forêt, rapporte le forum spécialisé «FAR Maroc».

Selon le forum sur les réseaux sociaux «FAR Maroc», spécialisé dans les questions militaires et de défense, l’appareil, un Canadair CL-215T portant le code d’immatriculation marocain CN-ATT, a traversé l’océan Atlantique ce jeudi 16 mai, pour faire escale dans un aéroport des Açores, au Portugal, avant de poursuivre son chemin vers le Maroc.

La même source indique que cet avion, qui sera le 7ème bombardier d’eau de la flotte marocaine, devrait atterrir le vendredi 17 mai sur le tarmac de la Troisième base aérienne des Forces royales air de Kénitra.

Le Maroc s’est fixé comme objectif de porter en 2024 sa flotte de Canadair à 8 appareils, au lieu de 6 actuellement.

Pièce maîtresse dans la lutte contre les incendies de forêt au Royaume, le Maroc met aussi sa flotte au service des pays amis et alliés qui font face à ce type de catastrophes.

Le constructeur canadien de l’appareil avait annoncé, en avril dernier, procéder aux derniers réglages qui précèdent la livraison de cet avion hors pair.

Il s’agit du deuxième d’une série de trois Canadair commandés par le Maroc. En effet, le Royaume comptait cinq Canadair CL-415 en 2022. Depuis, il a entrepris une ambitieuse stratégie pour moderniser sa flotte. Une démarche qui s’est avérée payante, au vu de la recrudescence des feux de forêt.

De la sorte, selon le rapport sur le budget sectoriel de l’Administration de la Défense nationale pour l’année 2023, le Maroc a décidé l’acquisition de trois Canadair supplémentaires. Il avait opté pour des bombardiers d’eau CL-215 d’occasion fabriqués entre 1986 et 1988 comme l’ont fait la Grèce et l’Espagne, selon les détails de cette transaction, révélés par Moroccan Military Forum.

Le contrat marocain s’élève à 132 millions de dollars et concerne la conversion de 3 avions CL-215. « Le choix des CL-215 d’occasion était dû au fait que le CL-415 n’est plus commercialisé par le constructeur et que le nouveau-né de De Havilland (filiale de Bombardier) CL-515 n’est pas disponible avant 2026« , ajoute la même source.

Outre leur mission principale, à savoir venir à bout des incendies de forêt, les Canadair sont devenus des atouts diplomatiques indéniables. Le Maroc a en effet mis ces engins à la disposition des pays amis et voisins. Ce fut le cas en 2017, quand le Royaume a dépêché ce redoutable pompier des airs pour soutenir le Portugal dans sa lutte contre des incendies dévastateurs.

De même, Rabat a mis, généreusement, ses appareils à la disposition des autorités algériennes en 2021 quand le voisin de l’est était ravagé par les flammes qui ont causé la mort de pas moins de 69 personnes. Une offre déclinée par Alger, qui a préféré se tourner vers les pays européens “amis”, pour paraphraser le président algérien.

- Advertisment -