dimanche 21 juillet 2024

Partenariat stratégique maroco-américain: une dynamique soutenue au service d’une alliance solide

-

Sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et le président américain, Joe Biden, le partenariat stratégique entre Rabat et Washington a connu ces dernières années un développement soutenu qui renseigne sur l’état d’une alliance séculaire solide et sans cesse renouvelée.

La dynamique aussi bien de coopération et de coordination que d’échanges sur les questions internationales et régionales d’intérêt commun va crescendo. Elle illustre le leadership avéré du Maroc au niveau régional et la densité des relations entre deux alliés qui partagent une vision et des valeurs communes.

Au plus haut niveau des deux pays, le satisfecit est de mise sur l’état et les perspectives de ce partenariat multiforme.

Dans le message adressé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI au président des Etats-Unis, à l’occasion de la fête de l’indépendance de son pays, le Souverain a fait part au président Biden de Sa grande satisfaction du développement constant des relations bilatérales, d’amitié et de coopération liant les deux pays.

Ces relations séculaires profondément ancrées dans l’Histoire et qui sont basées sur un partenariat stratégique fort et multidimensionnel ainsi que sur des liens humains solides, reflètent, indique SM le Roi, l’engagement inébranlable des deux pays en faveur des hautes valeurs universelles et leur action agissante pour la préservation de la sécurité et de la stabilité internationales.

Dans ce message, Sa Majesté a réitéré Sa ferme détermination à continuer à œuvrer de concert avec le président américain pour renforcer davantage les relations distinguées qu’entretiennent les deux pays dans différents domaines et approfondir la coordination et la concertation sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun.

A Washington, l’agenda de réformes de SM le Roi et le leadership du Souverain en faveur du développement, de la paix et la stabilité régionale et en Afrique sont constamment mis en avant et salués.

En visite au Maroc début juin, la Première Dame des Etats-Unis, Jill Biden, a ainsi salué le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en faveur de l’autonomisation des femmes et des jeunes, tout en rappelant que les États-Unis sont “reconnaissants à l’égard de leur partenariat et amitié séculaire” avec le Maroc.

“Sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Maroc encourage les réformes visant l’autonomisation des femmes et des jeunes, ce qui reflète nos priorités communes”, a indiqué Mme Biden dans un communiqué publié par la Maison Blanche.

Par la voix de leur chef de la diplomatie, les Etats-Unis ne cessent de souligner leur appui et leur estime à la marche de développement socio-économique du Maroc et à son rôle de pays pivot au plan régional et d’interlocuteur respecté au niveau international.

«Nous avons un partenariat de longue date, historique et inébranlable avec le Maroc, qui a été une force si importante pour la stabilité, la paix, le progrès et la modération –quelque chose que nous apprécions profondément», a en outre indiqué le secrétaire d’Etat à l’issue de ses entretiens à Washington en mars dernier avec le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Exprimant la « gratitude » des Etats-Unis à SM le Roi Mohammed VI pour Son « leadership et Sa contribution de longue date » à la promotion de la paix et la stabilité régionales, y compris au Proche-Orient, M. Blinken réaffirme sans cesse le soutien de Washington à “l’ambitieux” programme de réformes de Sa Majesté le Roi.

Sur la question du Sahara et l’initiative marocaine d’autonomie, l’administration Biden traduit la constance de la position américaine historique sur ce dossier.

Les Etats-Unis réaffirment sans cesse leur soutien au plan marocain d’autonomie comme étant “sérieux, crédible et réaliste” en vue d’un règlement définitif du conflit régional autour du Sahara marocain.

La dynamique d’échanges réguliers entre le Maroc et les Etats-Unis s’est considérablement intensifiée, au cours de ces deux dernières années, avec des visites récurrentes de nombreux hauts responsables à Rabat et à Washington.

Elle traduit la vigueur du dialogue politique et du partenariat étroit aux plans sécuritaire, militaire et économique.

Les consultations en matière de sécurité et de défense se sont notamment marquées par la toute première visite au Maroc d’un Chef d’Etat-major des armées américaines, le Général Mark Milley, en février dernier.

Cette visite inédite reflète l’excellence atteinte par les relations séculaires d’amitié et de coopération, consolidées par un partenariat militaire stratégique entre les deux pays régi par un important arsenal juridique, notamment la feuille de route pour la coopération en matière de défense 2020-2030 signée en octobre 2020.

L’exercice « African Lion 2023 » traduit à bien des égards la vigueur de ce partenariat stratégique entre le Maroc et les Etats-Unis au service de la paix et la stabilité face aux défis sécuritaires grandissants qui menacent la région et l’Afrique.

Les échanges avec le Congrès américain ont également été intenses, avec la visite en janvier du Groupe parlementaire des Accords d’Abraham au Sénat américain, puis d’une délégation d’influents sénateurs menée par le président de la Commission des Affaires étrangères; et enfin celle du Groupe parlementaire hispanique à la Chambre des Représentants du Congrès américain. Cette dernière s’est notamment rendue à Dakhla, marquant la première visite d’élus américains dans les provinces du Sud depuis la reconnaissance par les Etats Unis de la souveraineté du Maroc sur son Sahara en décembre 2020.

Autre priorité du partenariat stratégique liant les deux pays a trait à la coopération économique et commerciale en tant que catalyseur de prospérité et de paix aux niveaux régional et du continent africain.

Le Maroc a été notamment l’hôte d’importantes manifestations conjointes avec les Etats-Unis, dont le Sommet d’Affaires USA-Afrique à Marrakech qui a servi de prélude au Sommet gouvernemental USA-Afrique abrité par le président Biden en décembre 2022.

L’organisation d’un Forum d’investissement Maroc-USA, à Dakhla, catalyseur d’une série de projets et d’initiatives d’investissement notamment dans les provinces du sud, constitue une autre facette éloquente de la reconnaissance pleine et entière des Etats-Unis de la souveraineté du Maroc sur l’ensemble de son territoire.

- Advertisment -