mercredi 24 juillet 2024

Espagne : 700 saisonnières marocaines demandées pour la récolte des fraises à Ségovie

-

Des entreprises ségoviennes spécialisées dans la production de fraises ont demandé l’embauche de 669 travailleuses d’origine marocaine pour leurs campagnes de cette année. Le recrutement a été effectué lors d’un processus de sélection organisé au Maroc en novembre dernier, auquel ont participé trois entreprises.

Selon des médias espagnols, la Commission des flux migratoires s’est réunie ce jeudi, dans le cadre d’une série de rencontres régulières. La commission a examiné les prévisions pour la campagne agricole de 2023, notamment l’embauche de saisonniers marocains sollicités pour travailler dans les champs de fraises de Segovia.

Lirio Martín, sous-délégué du gouvernement et président de la commission, a souligné que « les demandes de ces travailleuses seront de deux fois plus élevées que l’année dernière, ce qui reflète le soutien que les entreprises du secteur apportent à ce modèle de migration circulaire ».

La même source a fait savoir que deux dossiers ont été traités dans le cadre du programme de gestion collective des recrutements pour recruter des travailleurs migrants expérimentés dans le secteur.

Ces dossiers concernent trois entreprises et 157 travailleuses qui seront transférées à Fuente el Olmo de Fuentidueña et à Chañe. Il est également indiqué que trois autres dossiers sont en cours de traitement pour recruter 294 travailleurs qui n’ont pas participé aux saisons précédentes, dans trois entreprises différentes. Ces saisonniers seront employés à Chañe et San Martín y Mudrián, pour la période de juin à octobre.

Une autre offre en deux dossiers est prévue pour 218 travailleurs qui n’ont pas non plus d’expérience préalable, Ces travailleurs arriveront en août et septembre et travailleront jusqu’au mois de décembre.

Selon les informations fournies, les 68 premiers travailleurs arriveront dans les prochains jours, tandis que le reste arrivera en juin et septembre. En ce qui concerne le retour des travailleuses dans leur pays d’origine, cela se fera en deux phases, en octobre et décembre.

- Advertisment -