lundi 28 novembre 2022

Israël: David Govrin rappelé sur fond d’allégations de harcèlement sexuel à Rabat

-

Le ministère israélien des Affaires étrangères a rappelé à Tel Aviv, le chef de la mission israélienne au bureau de liaison de Rabat, David Govrin, ont indiqué mardi des sources médiatiques israéliennes.

Le rappel de son poste au Maroc intervient alors qu’une enquête a été ouverte la semaine dernière et, est toujours en cours, selon le ministère israélien des Affaires Etrangères.

Selon les mêmes sources, le bureau de liaison israélien de Rabat est entaché d’allégations de scandale sexuel visant de hauts responsables israéliens, en particulier le chef de la mission diplomatique, David Govrin, ex-ambassadeur d’Israël en Egypte.

Il s’agit d’accusations de harcèlement sexuel au sein même de la représentation diplomatique en plus d’allégations d’exploitation sexuelle de femmes locales, selon la presse israélienne.

C’est cette deuxième affaire, qui inquiète le plus Israël et qui explique la rapidité des décisions et mesures prises depuis une semaine.

L’enquête concerne, par ailleurs, un conflit au sein de l’ambassade entre le chef de la mission, David Govrin, et l’officier responsable de la sécurité et du bon fonctionnement de la mission israélienne, ainsi qu’une “autre histoire étrange” concernant un homme d’affaires nommé Sami Cohen, impliqué dans l’organisation d’événements officiels pour les hauts responsables israéliens, poursuivent les médias hébreux.

Tel Aviv qui vient de renouer des relations diplomatiques avec Rabat fin 2020, voudrait garantir les bonnes relations naissantes entre les deux pays et qui, jusqu’à aujourd’hui n’ont rencontré aucun problème.

Il s’agira forcément de sauver une brouille diplomatique, dans un contexte où depuis les accords d’Abraham, Rabat et Tel-Aviv entretiennent d’excellentes relations diplomatiques, stratégiques et très importantes pour les deux pays avec à la clé plusieurs conventions signées dans beaucoup de domaines, sans compter les visites officielles effectuées par les plus hautes autorités israéliennes au Maroc. Dans ce regain d’intérêt diplomatique, il y a aussi l’économie avec des milliers de touristes israéliens, qui depuis l’ouverture des vols entre les deux pays, font du Maroc une destination privilégiée.

- Advertisment -