lundi 30 janvier 2023

Comment l’agent des renseignements algériens, Saïd Bensedira, a vendu l’honneur de sa femme

-

Sale temps pour le dénommé « Saïd Bensedira »,  l’agent des renseignements algériens Saïd Ben Sedira qui vit actuellement en Grande-Bretagne et qui est utilisé pour attaquer le Maroc et ses institutions et symboles pour mettre en œuvre les agendas hostiles des « Caporaux » envers le Royaume du Maroc.

En effet, le journaliste et opposant tunisien Lotfi Ghars vient de révéler l’implication du dénommé « Saïd Bensedira » dans un scandale sans précédent, et ce via la diffusion d’un audio de l’épouse de Bensedira, qui s’est enfuie au Canada pour demander l’asile politique.

Dans les détails, l’épouse de Bensedira a déclaré qu’elle avait quitté la Grande-Bretagne, où elle vivait avec son mari, pour le Canada afin de demander l’asile politique, après avoir été soumise à une grande injustice et à l’oppression de son mari, un agent des renseignements algériens.

La victime a déclaré qu’elle était battue et insultée par son mari Bensedira, qui la maltraitait régulièrement et amenait des agents et des informateurs de l’ambassade de France en Grande-Bretagne pour organiser des veillées folles et des nuits rouges, car le « cocu » Bensedira voulait offrir sa femme comme proie à ses maîtres à l’ambassade de France.

L’épouse de Bensedira a expliqué que, chaque fois que son mari amenait les fils de hauts gradés de l’armée algérienne et des agents de l’ambassade de France en Grande-Bretagne, il la forçait à coucher avec eux, ce qui la poussait à fuir au Canada pour y demander l’asile politique.

Et la victime d’ajouter que, Bensedira lui a enlevé son fils et l’a envoyé chez sa grand-mère en Algérie, et qu’elle éprouve des souffrances indicibles à cause de la séparation forcée avec son cher petit, et qu’elle ne restera pas silencieuse devant cette injustice et va lutter jusqu’à ce qu’elle obtienne ses droits et faire en sorte que son mari soit puni,.

Les déclarations de l’épouse de Bensedira sont venues pour mettre à nu la vérité dégoûtante de cet agent des services de renseignements algériens, qui s’est permis de vendre l’honneur de sa femme à bas prix aux généraux de junte militaire algérienne et aux agents de l’ambassade de France en Grande-Bretagne, et ce pour satisfaire son maître-bienfaiteur, le général Khaled Nizar, sanguinaire et boucher de la décennie noire, qui est apparu à ses cotés en l’Europe dans de nombreuses photos.

- Advertisment -