mercredi 28 février 2024

Obama dévoile la playlist de sa campagne

-

 

 

 

 

Lareleve.ma-AFP

  L’équipe du président américain sortant a choisi une série de titres optimistes pour « chauffer » les salles des futurs meetings.

 

 

  La liste des chansons choisies par l’équipe d’Obama compte des passages obligés de la musique populaire comme Bruce Springsteen, U2 ou Aretha Franklin.

 

 

  L’optimisme après les épreuves semble être l’un des messages que l’équipe de campagne de Barack Obama veut faire passer aux Américains, si l’on en juge par la liste de chansons destinées à être jouées sur la route du président vers un éventuel second mandat en novembre. Dévoilée jeudi par le comité de campagne du dirigeant sortant, cette liste destinée à « chauffer » les salles avant l’arrivée de Barack Obama, au cours des escales de ses tournées électorales à venir, compte des passages obligés de la musique populaire comme Bruce Springsteen, U2 ou Aretha Franklin.

 

 

  Le choix de ces morceaux donne aussi une idée du ton de la campagne, au moment où les États-Unis ne sont pas encore sortis des conséquences de la récession de 2007-2009, comme Mr Blue Sky des rockers britanniques d’Electric Light Orchestra, qui débute par « Il n’y a plus de nuages, la pluie a cessé… c’est un nouveau jour ». En 2008, Barack Obama avait eu recours à la chanson de U2 City of blinding lights, mais l’équipe du président démocrate a cette fois opté pour un morceau du début des années 1990 Even better than the real thing des rockers irlandais, possible référence à un second mandat qui serait « encore meilleur » que le premier. Le tube Let’s stay together d’Al Green, dont Barack Obama avait entonné le premier couplet lors d’une réunion électorale à New York le mois dernier, va aussi être joué pendant la campagne.

 

 

  Le recours à des morceaux fétiches lors des campagnes électorales aux États-Unis remonte aux origines de la démocratie dans ce pays : George Washington affectionnait, en effet, une musique de marche militaire. Plus récemment, Bill Clinton avait été élu et réélu sur fond de Don’t stop des Fleetwood Mac, tandis que les républicains – et Barack Obama en 2008 – avaient souvent choisi la fresque patriotique du duo country Brooks and Dunn, Only in America.

 

 

- Advertisment -