dimanche 21 avril 2024

AGO CAF: Le Maroc n’a plus à démontrer l’étendue de ses capacités organisationnelles

-

Le Maroc n’a plus à démontrer l’étendue de ses capacités organisationnelles ni à forcer sur ses aptitudes pour nous convaincre de sa volonté de servir le football africain dans les meilleures conditions possibles, a souligné, vendredi à Casablanca, le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad.

M. Ahmad a répondu, sans langue de bois, aux questions des médias lors de la conférence de presse qui a suivi la 40e assemblée générale ordinaire.

Sur la candidature du Maroc à l’organisation de la  Coupe du monde 2026 de la FIFA, le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad a declaré:

 « Il y’a beaucoup de manuels de procédure d’attribution de la coupe du monde par rapport aux différentes réformes de la FIFA, des exigences au niveau de l’éthique et des règlements. Chacun doit les respecter que ce soit les pays candidats ou les fédérations. C’est pour cette raison qu’il n’y a que moi seulement qui me suis prononcé sur la candidature du Maroc pour la Coupe du monde 2026 (…) Je peux vous rassurer que je ne serai pas neutre. Je le dis haut et fort. Je peux répondre que ce qui me concerne. Je ne peux pas répondre pour les autres.

(…) J’agirai selon la réglementation, mais le fait de parler du dossier c’est déjà un soutien pour le Maroc. Avec le temps, on verra les marges de manœuvres possibles pour soutenir la candidature du Maroc pour la Coupe du monde 2026. Rien ne dit que je ne peux pas le faire. Déjà, je ne suis pas votant. De ce fait, je suis libre. Puis, il y’a une contradiction si vous l’avez constaté. Le vote pour choisir le pays hôte de la Coupe du monde se fait à main levée, comme l’indiquent les Statuts. Alors, comment voulez-vous que des pays n’affichent pas leur soutien, puisque le vote ne se fait pas à bulletin secret. Peut-être que le Congrès de la FIFA va procéder à une révision ! « .

Dans un discours inaugural lors de la 40e assemblée générale ordinaire, tenue aujourd’hui à Casablanca, M. Ahmad a par ailleurs rappelé, au sujet de la candidature du Maroc à l’organisation de la Coupe du Monde de la FIFA en 2026, qu’ «il y a quelques décennies les pays en voie de développement avaient pris conscience que le seul moyen d’en finir avec le sous développement était de souscrire à la coopération sud-sud.

Les résultats à ce niveau, ont tardé et tardent encore à se manifester mais dans le domaine du football le Maroc l’a réussi.

Aujourd’hui le Royaume, a fait la démonstration de ses capacités sur plusieurs segments stratégiques.

Il a soutenu la CAF à un moment sensible de son histoire, il a aidé et continue d’aider nombre de fédérations nationales africaines, des clubs africains aussi dans leur préparation et plusieurs actions ont été menées conjointement avec des pays africains. »

 

 

Et le président de la CAF de remercier la fédération royale marocaine de football et lui redire son engagement total dans l’aventure du Mondial 2026.

 

« La démocratie installée au sein de notre Confédération donne toute latitude aux présidents de nos associations nationales mais je les exhorte à retrouver le sens de notre tradition d’unité et de notre culture africaine d’entraide et d’amitié. Je suis le Président des 54 pays membres et je voudrai que mon engagement en faveur de la candidature du Maroc ne souffre d’aucun doute. C’est toute l’Afrique qui est directement concernée par cet engagement marocain. » ajoute le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad.

- Advertisment -