samedi 26 novembre 2022

Le Maroc déterminé à organiser l’une des meilleures CAN de l’histoire

-

Le Maroc est déterminé à organiser l’une des meilleures Coupes d’Afrique des Nations (CAN) féminines de l’histoire de la CAF, a assuré le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaa.

La phase finale de la CAN, prévue en juillet prochain au Maroc, sera l’occasion de développer le football féminin en Afrique, un continent qui regorge de talents féminins qui requièrent « notre attention et dévouement pour leur développement », a-t-il dit lors de la cérémonie de tirage au sort de cette compétition, organisée vendredi soir au Complexe Mohammed VI de football, à Maâmora.

Cette compétition traduit également la volonté du Royaume, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, de mettre la femme au centre de l’attention de l’action publique et, partant, développer le football et le sport féminin, a-t-il poursuivi. L’équipe nationale féminine de football a hérité du groupe A de la phase finale de la CAN féminine, composé du Burkina Faso, du Sénégal et de l’Ouganda.

La 14e édition de la CAN féminine, prévue au Maroc du 2 au 23 juillet prochain, se déroulera au Complexe sportif Prince Moulay Abdellah, au Complexe sportif Prince Héritier Moulay El Hassan de Rabat et au Complexe sportif Mohammed V de Casablanca.

L’équipe nationale féminine de football a hérité du groupe A de la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations Féminine (Maroc 2022), composé du Burkina Faso, du Sénégal et de l’Ouganda, à l’issue du tirage au sort effectué, vendredi soir, au Complexe Mohammed VI de football à Maâmora.

Le tirage au sort a été effectué par la championne olympique, Mme Nawal El Moutawakel, vice-présidente du Comité international olympique, et la joueuse camerounaise Ajara Njoya, vice-championne de la Coupe d’Afrique des Nations en 2014 et 2016 et médaillée de bronze de l’édition 2018 avec le Cameroun.

Douze équipes qualifiées ont été tirées au sort pour composer trois groupes, avec quatre équipes chacun. Ces sélections ont été classées en fonction de leurs performances lors de la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations Ghana 2018, et des qualifications pour l’édition 2022 au Maroc.

Ci-après la composition des groupes à l’issue du tirage au sort :

Groupe A :

– Maroc

– Burkina Faso

– Sénégal

– Ouganda

Groupe B :

– Cameroun

– Zambie

– Tunisie

– Togo

Groupe C :

– Nigéria

– Afrique du Sud

– Burundi

– Botswana

Pour la première fois dans l’histoire de cette compétition, les quatre premières équipes décrocheront directement leur ticket pour la Coupe du monde en Australie et en Nouvelle-Zélande à l’été 2023.

Afin de mieux entamer sa participation dans cette compétition continentale, la sélection nationale féminine de football poursuit ses préparatifs sous la houlette du sélectionneur Reynald Pedros avec plusieurs matchs à la clé.

A noter que le Nigeria est le pays le plus titré de cette compétition avec 9 sacres.

Ci-après les déclarations du sélectionneur de l’équipe nationale féminine de football, Reynald Pedros et de la présidente de la Ligue nationale de football féminin (LNFF), Mme Khadija Ila, à l’issue du tirage au sort de la Coupe d’Afrique des nations féminine (Maroc 2022), qui s’est déroulé vendredi soir au Complexe Mohammed VI de football à Maâmora:

* Reynald Pedros : « Notre objectif depuis plus d’un an est de bien figurer dans cette Coupe d’Afrique des nations et atteindre les demi-finales pour pouvoir aller à la Coupe du monde prévue en Australie et en Nouvelle-Zélande. Si nous nous qualifions au dernier carré, nous jouerons alors sans pression. Aujourd’hui, on se concentre sur notre groupe, en particulier le match d’ouverture et on va commencer à travailler plus en profondeur avec le staff pour mieux connaître ces équipes ».

« C’est toujours difficile d’avoir un avis avant d’entamer les matchs. Chaque match est important, surtout que le Maroc dispute sa première CAN à domicile, ce qui met une pression supplémentaire sur nos épaules».

« L’équipe nationale féminine du Maroc dispose de toutes les qualités techniques qu’elle va faire valoir. Nous disposons d’un groupe solide et ambitieux. Notre but est d’être prêt au mois de juillet prochain ».

* Mme Khadija Ila : « le groupe du Maroc est équilibré et nous avons la possibilité pour faire un bon parcours dans cette compétition continentale. L’équipe nationale féminine a entamé une série de matchs préparatoires à la fois officiels et amicaux pour connaître et affiner son niveau. Les résultats que nous avons réalisés ces dernières années prouvent que nous disposons d’une équipe compétitive capable de signer un bon parcours, d’autant plus qu’elle évolue à domicile ».

- Advertisment -