vendredi 3 février 2023

Les relations entre l’Andalousie et le Maroc, une « référence’’ en matière de bon voisinage

-

Les relations entre l’Andalousie et le Maroc sont une « référence’’ en matière de coopération et de bon voisinage, a souligné le secrétaire général de l’action extérieure, de l’Union européenne et de la coopération du gouvernement régional d’Andalousie, Enrique Millo.

‘’Nous sommes appelés à promouvoir la coopération publique et privée pour augmenter les investissements et créer des projets clairs et concrets’’, a indiqué M. Millo lors d’une rencontre, tenue récemment à la Fondation Trois Cultures de la Méditerranée, sous le thème ‘’Andalousie, nœud euro-méditerranéen Espagne-Maroc ».

Faisant remarquer que ‘’l’Andalousie est la porte de l’Espagne sur l’Europe et aussi la porte de l’Europe sur l’Afrique’’, M. Millo a mis l’accent sur l’importance de la communication pour favoriser la connaissance et promouvoir l’entente dans le cadre du respect, de la confiance et de la loyauté, ainsi que sur ‘’la grande responsabilité des médias et des politiciens’’.

Selon le ministre de la Présidence, de l’Intérieur, du dialogue social et de la simplification administrative au gouvernement régional andalou, Antonio Sanz, l’Andalousie a atteint un chiffre record en matière d’exportations vers le Maroc au cours des neuf premiers mois de cette année, avec 1.530,4 millions d’euros, soit presque le même montant que sur l’ensemble de l’année 2021, qui s’élevait à 1.641,2 millions.

En 2021, l’Andalousie était la 3ème communauté autonome espagnole en matière d’exportations vers le Maroc, représentant 17% des exportations espagnoles vers le Royaume, a dit M. Sanz, précisant que le Maroc figure parmi les dix premiers clients commerciaux de l’Andalousie, aux côtés des États-Unis et de la Chine.

Ces données, a-t-il fait noter, « mettent en évidence l’intégration dans la chaîne de valeur qui caractérise nos relations, renforçant ainsi notre compétitivité internationale, tirant parti des avantages comparatifs et renforçant la création de richesse mutuelle ».

La rencontre s’inscrivait dans le cadre des 20 « rencontres euro-méditerranéennes », qui se tiendront dans différentes villes espagnoles et marocaines, organisées par le gouvernement régional andalou et le magazine Atalayar, spécialisé dans les affaires du Maghreb.

Différents panels ont été organisés lors de cette journée ayant abordé des sujets d’intérêt commun pour le Maroc et l’Espagne, notamment le potentiel d’investissements et d’affaires dans les deux rives de la Méditerranée, le cadre juridique des investissements, l’importance de s’adapter et de respecter les coutumes et la culture de chaque pays, le potentiel touristique et les échanges universitaires et le transfert de compétences.

- Advertisment -