vendredi 23 février 2024

Tunisie: revers cuisant des étudiants islamistes aux élections universitaires

-

 

 

 

Lareleve.ma-Agences


  Symbolisée par le blocage de la Faculté des Lettres de la Manouba, mais aussi par divers incidents violents à Gabès, Sousse et Kairouan, la pression islamo-salafiste vient de subir un revers cuisant. L’Union générale des étudiants tunisiens (Uget) a remporté jeudi 15 mars à une écrasante majorité (250 sièges sur 284) les élections des représentants des étudiants au sein des conseils scientifiques des universités face au syndicat étudiant islamiste, l’Union générale tunisienne des étudiants (UGTE, 34 sièges).

 

  L’Union générale des étudiants tunisiens (Uget), historiquement classé à gauche, a largement remporté les élections dans les conseils scientifiques des universités du pays, face au syndicat UGTE représentant la tendance islamiste, a-t-on appris vendredi de source syndicale.

 

  Les candidats de l’UGET ont dominé les élections, qui se déroulaient jeudi, en récoltant 250 sièges sur un total de 284 dans une quarantaine d’établissements, selon le site officiel du syndicat.

 

  « C’est une victoire historique », a déclaré le secrétaire général de l’Uget, Alaa Zaâtour, au site Mag 14. « Les institutions universitaires de plus de 4000 étudiants ont voté quasi-unanimement pour l’Uget », a-t-il souligné.

 

  A la faculté de Lettres de la Manouba, près de Tunis, l’Uget a raflé les trois sièges en jeu.

 

  Cet établissement a été sous le feu des projecteurs pendant plus de trois mois en raison d’incidents liés à un groupe d’étudiants islamistes et de salafistes réclamant l’autorisation du niqab (voile islamique intégral) en cours et pendant les examens.

- Advertisment -