dimanche 26 mai 2024

UE-Tunisie: reprise des négociations en vue d’un « partenariat privilégié » » »

-

 

 

 

MAP

  L’Union européenne et la Tunisie ont décidé jeudi de reprendre les négociations en vue de la finalisation d’un « partenariat privilégié » qui couvrira, à travers un nouveau plan d’action, tous les domaines d’intérêt mutuel.

 

 

  Dans une « déclaration conjointe » adoptée à l’occasion de la visite du premier ministre tunisien Hamadi Jebali à Bruxelles, les deux parties ont exprimé leur volonté d’entamer une nouvelle étape des relations bilatérales qui permette d’envisager un soutien plus fort de l’Union européenne à la Tunisie et une intégration progressive dans le marché unique européen.

 

 

  L’UE et la Tunisie se sont également engagées à ouvrir des négociations en vue d’un accord de libre-échange complet et approfondi et de poursuivre le dialogue sur les migrations, la mobilité et la sécurité, lancé en octobre 2011, en vue, entre autres, de la conclusion d’un « Partenariat pour la mobilité ».

 

 

  Les deux parties ont également convenu de la tenue à Bruxelles d’une rencontre entre experts tunisiens et européens, dans les meilleurs délais possibles, afin de discuter du « retour des actifs frauduleusement acquis et actuellement gelés dans un certain nombre de pays européens et tiers ».

 

 

  Il a également décidé de la mise en place immédiate d’un Conseil mixte d’entrepreneurs européens et tunisiens en vue de renforcer un climat de confiance avec les investisseurs privés.

 

 

  L’UE a confirmé sa décision d’augmenter d’une façon significative son appui à la Tunisie, avec un engagement de 400 millions d’euros sur la période 2011-2013.

 

 

  Ces fonds seront consacrés en priorité à l’accompagnement des reformes nécessaires a l’établissement d’un Etat démocratique (appui à l’organisation des élections, réforme du secteur de la sécurité, de la justice et des médias notamment) et à la poursuite de la relance économique, selon le texte de la déclaration.

 

 

  Le premier ministre tunisien a eu jeudi des entretiens avec le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso et le président du Parlement européen, Martin Schulz.

- Advertisment -