samedi 26 novembre 2022

Monia Rizkallah à Essaouira: Bon vent….des alizés !

-

Nommée Directrice Artistique du Printemps Musical des Alizés, Monia Rizkallah nous conte dans cette vidéo, d’une manière intime, son fabuleux destin.

Monia Rizkallah, la petite fille de Dar el Baida, bordelaise de naissance et cosmopolite de violon, est de retour ! Après avoir concrétisé son projet El Akademia, dont elle concocte la quatrième édition, la voilà nommée Directrice Artistique du Printemps Musical des Alizés.

 Le rendez-vous incontournable des mélomanes, dédié à la musique classique et musique de chambre, fête cette année ses vingt ans.  Du 16 au 19 avril 2020, la cité des vents et des fous…de musiques accueille la première édition dont le programme sera concocté par la nouvelle DA.

Passionnée de musique dés sa tendre enfance, en 1997, la virtuose fait son entrée à l’Académie Mozart à Varsovie avec Grégory Zhislin. Une année plus tard, elle est admise dans la classe de perfectionnement de Thomas Brandis à Berlin. Elle y remporte le second grand prix du concours “Ibolyka-Gyarfas-Stiftung” avant d’entrer en 2000 à l’Opéra de Berlin.  Depuis 2002,   elle est premier chef d’attaque à l’Opéra de Berlin.

J’ai croisé pour la première fois Monia Rizkallah il y a quelques années justement à l’une des éditions du printemps musical des Alizés. Au long du voyage, entre Casablanca et Essaouira, elle ne cessa de nous parler, moi et Anis Hajjam, d’un projet qui lui tenait à cœur, les Masterclass d’El Akademia. Avec le soutien d’André Azoulay et de l’ambassade d’Allemagne au Maroc, elle organise les deux premières éditions à Rabat et une troisième à Fès. Outre ce besoin de donner leur chance à des jeunes musiciens et, pourquoi pas,  les pousser à embrasser des carrières internationales comme elle, elle met sur place, pas à pas, l’Orchestre des Jeunes des Conservatoires de Musique du Maroc.

Pour cette nouvelle mission, on ne peut que lui souhaiter bon vent…des alizés !

- Advertisment -