lundi 22 juillet 2024

Revue de presse quotidienne de ce lundi 1er mai 2023

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi 1er mai 2023:

L’Opinion

  • « En toute franchise, il est illusoire de dire aux travailleurs qu’il y aura imminemment une hausse générale des salaires”, a souligné le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), Enaam Mayara. Compte tenu de la conjoncture actuelle, “il est difficilement imaginable d’attendre que le gouvernement consente à une telle hausse dans les prochains jours”, a-t-il insisté dans un entretien accordé au journal. A l’exception des hauts salaires, les revenus moyens, de 3500 à 8500 dirhams, sont tels qu’ une légère baisse de l’IR n’aura pas un véritable impact sur leur pouvoir d’achat, a relevé Mayara, notant qu’il est plus pertinent de revoir la grille de l’IR et son mode de calcul pour que la baisse du taux d’imposition soit bénéfique. La Rabita Mohammadia des Oulémas tient à Rabat son 30ème Conseil académique (L’Opinion)
  • La Rabita Mohammadia des Oulémas a tenu, à Rabat, la 30ème session de son Conseil académique. Dans une allocution à l’ouverture de cette rencontre, le secrétaire général de la Rabita, Ahmed Abbadi, a souligné, en citant le Dahir portant création de la Rabita, que les oulémas membres de cette institution doivent veiller à la sauvegarde de la religion, l’accomplissement de ses rites, l’observation de ses lois et la préservation de ses valeurs et de ses vertus contre l’égarement, la dépravation et toutes les formes d’hérésie. La vision clairvoyante de SM le Roi, Amir Al-Mouminine, représente une « feuille de route pour la réalisation de cette honorable mission confiée par le Souverain » à travers l’optimisation de l’action des oulémas et la coordination de leurs efforts afin de faire front uni contre l’égarement, l’extrémisme et le fanatisme, a-t-il relevé.

Libération

  • « Le Maroc est le premier maillon, le premier ancrage de cette intégration progressive vers laquelle tend le partenariat euro-africain », souligne l’ancienne vice-présidente du groupe socialiste au Parlement européen (PE), Elena Valenciano dans une tribune sous le titre « Et si notre avenir passait par le Sud ?, publiée dans le journal El Pais. « Le Maroc est sans doute, l’un des pays avec lequel notre coopération de voisinage est la plus avancée. Et pour cause, c’est souvent à Rabat que prennent forme les profondeurs stratégiques de l’espace euro-méditerranéen tout comme l’interdépendance de fait qui lie nos destins avec l’Afrique », fait noter l’ancienne porte-parole socialiste au Congrès des députés espagnol.
  • La Sierra Leone a réaffirmé son soutien ferme et constant à l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc et à la marocanité de son Sahara, saluant la crédibilité et la prééminence de l’initiative marocaine d’autonomie en tant que seule base pour le règlement de ce dossier. Cette position a été réitérée dans le communiqué conjoint publié à l’issue de la 3ème session de la commission mixte de coopération entre le Royaume du Maroc et la République de la Sierra Leone, tenue à Dakhla sous la présidence du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita et du ministre sierra-léonais des affaires étrangères et de la coopération internationale, David J. Francis.

Al Bayane

  • Célébrée le 1er mai de chaque année, la fête du travail constitue une occasion pour la classe ouvrière de réaffirmer son adhésion effective et d’honorer son rôle de catalyseur de développement global. Cette journée est également une opportunité pour examiner la réalité de la situation de cette catégorie afin de capitaliser et optimiser les acquis, dans la perspective de l’amélioration de ses conditions socio-économiques. Le 1er mai de cette année intervient sur fond d’une conjoncture économique difficile qui se traduit par un taux d’inflation élevé et une hausse des prix de certains produits, affectant considérablement le pouvoir d’achat des personnes à revenu limité en particulier. Or, cette réalité explique la prédominance des revendications relatives à l’augmentation des salaires de la classe ouvrière sur les slogans syndicaux brandis à l’occasion de la fête du travail.
  • En accompagnant les Etats membres dans leurs efforts de développement, les instances financières arabes sont appelées à renforcer les mécanismes de complémentarité et d’intégration entre eux, a souligné Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans un message adressé aux participants aux réunions annuelles conjointes des institutions financières arabes, dont les travaux se sont ouverts à Rabat. Pour ce faire, ces instances financières « doivent encourager, à l’échelle de la région arabe, l’éclosion de chaînes de valeur qui tiennent compte des avantages comparatifs, des richesses naturelles et des ressources humaines dont regorgent nos pays », a précisé le Souverain dans ce message, dont lecture a été donnée par le Chef du Gouvernement, Aziz Akhannouch.

Al Massae

  • La production prévisionnelle des céréales principales (blé tendre, blé dur et orge), au titre de la campagne agricole 2022/2023 est estimée à près de 55,1 millions de quintaux (Mqx), contre 34 Mqx en 2021/2022, a annoncé le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts. Il s’agit ainsi d’une hausse considérable de l’ordre de 62% par rapport à la campagne précédente, précise le ministère dans un communiqué, faisant savoir que cette production est issue d’une superficie semée en céréales principales de 3,67 Millions d’Hectares contre 3,57 Millions Hectares en 2021/2022, soit une hausse de 2,8%. Par espèce, cette production est répartie sur le blé tendre (29,8 Mqx), le blé dur (11,8 Mqx) et l’orge (13,5 Mqx), détaille la même source.

Bayane Al Yaoum

  • Le Roi Mohammed VI a procédé, vendredi à la Commune urbaine Gueznaya (Préfecture de Tanger-Assilah), à l’inauguration du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) « Mohammed VI », un pôle médical d’excellence qui permettra, grâce à sa Faculté de Médecine et de Pharmacie, de structurer l’offre de soins au niveau de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, d’attirer les nouvelles compétences médicales et d’offrir une formation de pointe pour les nouvelles générations de professionnels. Ce Centre Hospitalier, que le Souverain a bien voulu baptiser de Son Auguste Nom, témoigne de l’intérêt particulier qu’accorde SM le Roi au secteur de la santé, à travers notamment le développement des infrastructures hospitalières, le renforcement et l’amélioration des services de santé et leur rapprochement des citoyens.
  • Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a procédé, à partir du 17 avril courant, au lancement des travaux cartographiques du 7ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat prévu en septembre 2024. Cette opération, qui va se dérouler pendant 14 mois sur le terrain, consiste à géoréférencer l’ensemble des logements, des établissements économiques et administratifs et des équipements socio-culturels existants sur l’ensemble du territoire national et de subdiviser ce dernier en unités géographiques dites « districts de recensements » qui permettront, lors de la collecte des données du recensement, auprès des ménages, d’assurer un ratissage exhaustif de la population et des logements sans risque d’omission ni de doublons, a précisé le HCP dans un communiqué.

Al Alam

  • La société INFORISK, spécialiste du renseignement commercial sur les sociétés marocaines a fait savoir que plus de 3.800 entreprises ont été défaillantes durant le premier trimestre 2023, soit une hausse plus forte qu’attendu de 28% par rapport à la même période en 2022. Cette année, une hausse de 21% des défaillances devrait être observée par rapport à l’an dernier, selon les dernières données du cabinet Inforisk.
  • La première session ministérielle de la Commission économique mixte maroco-émiratie s’est tenue sous la présidence de la ministre de l’Economie et des Finances, Nadia Fettah et son homologue des Emirats Arabes Unis, Abdullah bin Touq Al Marri. S’exprimant à cette occasion, Fettah s’est félicitée du niveau des relations distinguées entre les deux pays et peuples frères, saluant, dans ce cadre, la contribution pionnière du gouvernement des Émirats Arabes Unis et du Fonds d’Abou Dhabi pour le Développement au soutien de projets de développement structurants dans plusieurs secteurs vitaux du Royaume. La ministre a, en outre, passé en revue les principales réformes économiques entreprises par le gouvernement afin d’améliorer le climat des affaires dans le Royaume, ce qui a contribué à consolider sa position de destination privilégiée des investisseurs et à renforcer son attractivité et rayonnement économique aux niveaux régional et international.

Al Ittihad alichtiraki

  • Le Maroc est parmi les 20 pays émergents les plus attractifs pour les investissements, selon le Foreign Direct Investment Confidence Index 2023 (FDICI) publié par le cabinet de conseil en stratégie américain A.T. Kearney. Le Royaume se classe au 16ème rang des pays émergents qui attirent le plus les investisseurs devançant l’Afrique du Sud (17ème) et derrière l’Egypte (14ème), indique le FDICI, indice de confiance mondial des investissements directs étrangers, qui fait état de l’optimisme continu des investisseurs en dépit des risques liés notamment à la hausse des prix des matières premières et aux tensions géopolitiques accrues.
  • La Délégation Interministérielle aux Droits de l’Homme (DIDH) a affirmé que les informations diffusées sur de supposés décès de migrants illégaux sont dénuées de vérité. »À l’appui des données recueillies dans le cadre de la coordination institutionnelle sur des rumeurs diffusées via les réseaux sociaux faisant état du décès de trois candidats à l’immigration illégale dans une tentative de franchissement de la barrière au niveau de Sebta le 14 avril courant, il s’avère que les informations publiées sont dénuées de vérité », a précisé la DIDH dans un communiqué.

Rissalat Al Oumma

  • Le Maroc, fier de son appartenance arabe, islamique et africaine, tient fermement à mettre à la disposition des pays frères et amis son capital humain et à échanger avec eux les savoir-faire qu’il compte à son actif dans divers domaines, a affirmé Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Dans un message adressé aux participants aux réunions annuelles conjointes des institutions financières arabes, dont les travaux se sont ouverts à Rabat, le Souverain s’est dit convaincu que « notre essor et notre prospérité ne peuvent être conçus séparément de nos frères arabes et africains ». De fait, le Royaume du Maroc s’est engagé dans de nombreux projets qui visent à renforcer l’intégration économique arabe et africaine, a poursuivi le Souverain dans ce message, dont lecture a été donnée par le Chef du Gouvernement, Aziz Akhannouch, citant à titre d’exemple le gazoduc Maroc-Nigeria, un projet stratégique en faveur de la paix et du développement commun et qui ambitionne de consolider la sécurité énergétique aux niveaux continental et international.
  • L’agence américaine de notation Fitch Ratings a confirmé la note de la dette à long terme en devises du Maroc à BB+ avec une «perspective stable». Dans une note publiée, Fitch souligne que les notations « BB+ » du Maroc reflètent un historique de politiques macroéconomiques saines et un cadre institutionnel qui a soutenu la résilience aux chocs, une composition favorable de la dette, y compris une part modérée de la dette en devises dans la dette de l’administration centrale, le soutien des créanciers publics, outre un coussin de liquidité externe confortable. L’agence note toutefois que ces notations sont limitées par la faiblesse des indicateurs de développement et de gouvernance, une dette publique élevée et un déficit budgétaire plus important que les pairs, ainsi que la volatilité de la production agricole.
- Advertisment -