mardi 23 juillet 2024

ONU: M. Hilale élu à la présidence du Groupe des Amis des pays à revenu intermédiaire

-

Le Maroc a été élu, mercredi, en la personne de son ambassadeur représentant permanent auprès de l’ONU, Omar Hilale, président du Groupe des amis des pays à revenu intermédiaire aux Nations Unies (PRIs).

La passation de la présidence entre la Colombie et le Maroc a eu lieu au siège de l’ONU à New York, lors d’une réunion marquée par la participation du président de la 77è session de l’Assemblée générale, Csaba Ko ro si, de la présidente du Conseil économique et social, Lachezara Stoeva, ainsi que du Sous-secrétaire général chargé du développement économique au Département des Affaires économiques et sociales de l’ONU, Navid Hanif.

Le Groupe des amis des pays à revenu intermédiaire est un groupe important qui se positionne au sein des Nations Unies pour mettre en valeur les intérêts des pays à revenu intermédiaire et soulever leurs préoccupations et défis spécifiques dans les discussions onusiennes et les principaux processus et réunions intergouvernementales centrées sur le développement durable dans ses dimensions économique, sociale et environnementale.

Lors de cette cérémonie, M. Hilale a souligné que le Maroc prendra l’élan de cette présidence étant déterminé de renforcer la valeur ajoutée de ce groupe en tant que force de propositions et de négociation dans la scène onusienne, relevant que le Royaume mettra en avant une feuille de route de rénovation de la coopération internationale au profit des pays à revenu intermédiaire et ce, à la lumière des défis complexes auxquels le monde est confronté aujourd’hui, en particulier les répercussions de la pandémie de Covid-19 et de la crise financière, alimentaire et énergétique.

Pour sa part, le président de l’AG de l’ONU a exprimé ses félicitations au Maroc, tout en saluant la vision ambitieuse et stratégique marocaine pour le travail de ce Groupe en 2023.

Il s’agit d’une voie transformatrice pour les PRIs et pour leur développement et croissance économique et qui répond aux défis du contexte international actuel, a-t-il indiqué, affirmant qu’il travaillera conjointement avec le Maroc pour la préparation de l’évènement de haut niveau de l’Assemblée générale sur les pays à revenu intermédiaire qui aura lieu cette année et qui portera sur la dimension environnementale du développement durable.

De son côté, la présidente du Conseil économique et sociale de l’ONU a exprimé son plein soutien à la présidence marocaine et sa confiance dans le leadership de M. Hilale pour coordonner le groupe durant 2023, tout en soulignant qu’elle va dédier une session spéciale, et pour la première fois, au PRIs lors du Forum politique de haut niveau qui aura lieu en juillet prochain.

Par ailleurs, M. Hilale a mis en exergue les cinq priorités de la présidence marocaine dudit groupe pour l’année 2023. Il s’agit premièrement de repenser les cadres de coopération internationale aux niveaux national, régional et international pour soutenir les PRIs et de faire en sorte, en deuxième lieu, que la diversité des PRIs soit mieux appréhendée en adoptant des méthodologies et des approches qui vont au-delà des critères simplistes du PIB. Ces méthodologies, a-t-il dit, devraient être basées sur la multidimensionnalité des vulnérabilités des PRIs et ainsi permettant des outils et des indicateurs économiques, sociaux et environnementaux inclusifs et multidimensionnels.

La troisième priorité, selon l’ambassadeur, est de mobiliser des ressources financières prévisibles et durables pour le développement des pays à revenu intermédiaire, notamment en favorisant les partenariats avec les banques multilatérales de développement, les institutions financières internationales et le secteur privé.

Quatrièmement, il s’agit de consolider la coopération avec et entre les PRIs, a-t-il indiqué, notant que le Royaume envisage, en s’inspirant de la clairvoyance de SM le Roi Mohammed VI, de faire du renforcement de la coopération sud-sud et triangulaire un des piliers du plan d’action du groupe et ce, dans des divers domaines clés, notamment la santé, l’éducation, la sécurité alimentaire, la technologie numérique et l’action pour le climat.

Cinquièmement, il sera question de faire entendre et faire avancer les intérêts des PRIs dans le cadre des processus et événements intergouvernementaux de l’ONU durant l’année 2023, notamment le Sommet des ODD, l’événement de haut niveau sur le financement du développement, le Forum de l’ECOSOC sur le Financement du développement, le Sommet d’ambition Climat, a souligné M. Hilale, ajoutant que tous ces jalons représentent des opportunités clés pour les PRIs afin de défendre et mettre en avant leurs intérêts et afficher des progrès tangibles et positifs en matière de développement durable.

- Advertisment -