lundi 30 janvier 2023

En 2022, l’ONU a perdu 32 Casques bleus tués dans des attaques

-

L’organisation des Nations Unies a fait savoir qu’au moins 32 membres du personnel de maintien de la paix de l’ONU ont perdu la vie dans des attaques délibérées en 2022.

Parmi ces victimes figurent 28 soldats et quatre policiers dont une femme, a déploré le Comité permanent sur la sécurité et l’indépendance de la fonction publique internationale du Syndicat du personnel de l’ONU.

Pour la neuvième année consécutive, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) s’est révélée la plus meurtrière avec 14 morts parmi les Casques bleus, suivie de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO), avec 13 morts, a précisé la même source citée par le service de presse de l’ONU.

En troisième et quatrième positions arrivent respectivement la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), avec 4 morts, et la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), avec 1 mort.

Selon le Comité, en 12 ans, le bilan des victimes s’élève désormais à au moins 494 morts parmi le personnel des Nations Unies et le personnel associé.

- Advertisment -