vendredi 23 février 2024

Mokhtar Bel Mokhtar aurait été abattu hier à Gao

-

 

 

 

 

 

Lareleve.ma- Mohamed Boudari

 

  La tension monte au nord du Mali après la mort du colonel Bouna Ag Attayoub, abattu par les « terroristes en riposte à l’attaque de leur chef ». Rapporte une source de la ville de Gao.

 

  Un des combattants du MNLA a confirmé tard dans la nuit que «Mokhtar Belmokhtar, dit « Laouer » (le borgne), avait reçut plusieurs rafales en pleine poitrine de la part du valeureux officier, Bouna Ag Attayoub, Colonel de l’Armée de libération de l’Azawad, qui a malheureusement été abattu par les terroristes en riposte à l’attaque de leur chef. » selon la même source.

 

  Et le combattant d’ajouter que « Le véhicule de Belmokhtar a été littéralement détruit par une roquette du MNLA.» affirmant qu’«actuellement à la morgue de Gao, se trouvent les dépouilles de 2 chefs de l’AQMI, un algérien, qui n’est autre que Belmokhtar et un mauritanien dont l’identité reste à déterminer. »

 

  Il est à rappeler que Mokhtar Belmokhtar est un des plus importants chefs djihadistes algériens qui a commencé son engagement en Afghanistan dès les années 1990. Il a ensuite poursuivi son activité terroriste en Algérie à partir de 1993 où il a rejoint le GIA avant de créer le GSCP qui deviendra plus tard l’AQMI.

 

  Le combattant du MNLA qui a transmit l’information sur la mort du terroriste Belmokhtar, a fait part de «la profonde colère de l’ensemble des combattants du MNLA suite au décès de leur colonel Bouna Ag Attayoub» et a affirmé que, «désormais, les politiques pourront dire ce qu’ils voudront mais que la guerre totale sera engagée contre les terroristes islamistes quels qu’ils soient car aucune négociation ni aucune entente avec les groupes islamistes n’est possible: ces gens-là doivent être combattus.»

 

   Avant de conclure, que c’est au tour de la communauté internationale « de clarifier ses positions vis à vis du terrorisme islamiste et aux amazighs et aux peuples épris de justice et de liberté de les soutenir sans réserve dans cette nouvelle guerre».

Source (SIWEL)

- Advertisment -