lundi 22 avril 2024

« Mary Poppins » change de classification au Royaume-Uni à cause de références racistes

-

Bloody Mary. Soixante ans après la sortie de Mary Poppins, le British Board of Film Classification (BBFC)chargé d’évaluer la classification des contenus audiovisuels au Royaume-Uni, a décidé de relever le niveau de défiance d’ « universel » à « surveillance parentale » pour le film culte des années 1960. Ce classement avance que les enfants de tous âges peuvent voir le film seul, mais conseille aux parents de surveiller les enfants les plus sensibles.

En cause, deux occurrences du mot « hottentots », une insulte utilisée par les colons européens au 18e siècle pour évoquer certains peuples d’Afrique du Sud, notamment les Khoikhoi. « Vu que Mary Poppins s’inscrit dans un contexte historique, l’utilisation d’un langage discriminatoire n’est pas condamnée, mais dépasse en fin de compte nos lignes directrices en matière de langage acceptable [pour la catégorie universelle] », a annoncé un porte-parole de la BBFC à CNN.

La comédie musicale avait déjà été pointée du doigt pour une scène qui pourrait s’apparenter à une blackface. Il s’agit de la fameuse scène des ramoneurs, où Julia Andrews en Mary Poppins et les enfants se couvrent le visage de suie. A la fin de celle-ci, l’amiral Boom disperse les ramoneurs en criant en anglais : « Nous sommes attaqués par les Hottentots ! » Dans une autre scène, le même personnage demande aux enfants Banks s’ils veulent « combattre les Hottentots ».

Le film de Disney est entré en 2013 au National Film Registry, qui compile tous les films américains d’importance esthétique, culturelle ou historique, après avoir généré près de 95 millions d’euros et glané 5 Oscars.

- Advertisment -