dimanche 21 juillet 2024

Fonds marins: un mystérieux œuf doré laisse les scientifiques perplexes

-

Un mystérieux objet doré à la texture semblable à la peau humaine, qui pourrait être l’œuf d’une espèce inconnue, a été trouvé au fin fond de l’océan sur la côte de l’Alaska jeudi dernier. 

«Quelque chose a essayé de rentrer à l’intérieur… ou d’en sortir», aurait lancé l’un des chercheurs durant la retransmission en direct de la plongée télécommandée, réalisée par une équipe de l’expédition Seascape Alaska 5 de l’Administration nationale américaine des océans et de l’atmosphère (NOAA), a rapporté «The Telegraph» mercredi.

Selon les premières hypothèses, l’objet brillant doré, qui aurait une texture similaire à de la peau humaine ou à de la soie, serait probablement l’enveloppe extérieure d’un œuf d’une espèce inconnue, a précisé le média britannique, puisque plusieurs espèces marines, comme les requins et les raies, déposent leurs œufs de cette façon au fond de l’eau. 

Il pourrait également s’agir d’une nouvelle espèce d’éponge marine, de corail ou de balane du Pacifique, une sorte de petit crustacé. 

«J’espère juste que quand on va le toucher, quelque chose ne va pas décider de sortir. C’est comme le début d’un film d’horreur. Quand les connaissances collectives ne peuvent pas l’identifier, c’est quelque chose de bizarre. Quel genre d’animal pondrait un œuf comme ça?» aurait lancé un deuxième chercheur, visiblement perplexe.  

Le mystérieux œuf, trouvé à plus de trois kilomètres sous la surface sur les lieux d’un volcan éteint, a été récupéré par un bras mécanique afin qu’il soit examiné à la surface de l’eau.

«Durant mes 20 ans d’exploration du fond marin, je n’ai jamais rien vu de tel. C’est toujours excitant de voir de nouvelles choses, et je vais impatiemment attendre les analyses de l’échantillon pour comprendre ce que c’est», a réagi de son côté la professeure d’écologie des grands fonds, Karry Howell, de l’Université de Plymouth au Mail Online. 

Selon elle, il y a de grandes chances que l’objet soit relié à une nouvelle espèce, puisqu’on estime que plus d’un tiers de la vie dans l’océan serait toujours inconnue, a précisé «The Telegraph». 

- Advertisment -