dimanche 29 janvier 2023

Un programme d’échange d’étudiants marocains, allemands et israéliens célébré en Allemagne

-

 Une réception a été organisée, mardi dans la ville allemande de Syke, en l’honneur de groupes d’étudiants marocains, allemands et israéliens ayant bénéficié d’un échange autour du thème de la protection de l’environnement et du climat en Allemagne, et ce en présence de la Secrétaire d’État allemande rattachée aux Affaires étrangères, Katja Keul, des conseillers de l’Ambassade du Maroc à Berlin et du Consul honoraire du Royaume à Brême, Volker Kröning,

Il s’agit d’un groupe de huit étudiants marocains en provenance de la ville d’Al Hoceima, représentant l’École nationale des sciences appliquées (ENSA), la Faculté des Sciences et Techniques (FST) et les lycées Al Badissi et Moulay Ali Cherif.

Selon ses initiateurs, le but de cet échange est de  »promouvoir le vivre-ensemble parmi le groupe de jeunes et de renforcer l’idée de l’entente internationale’’.

S’exprimant à cette occasion, la secrétaire d’État allemande rattachée aux Affaires étrangères, Katja Keul, a indiqué que cet événement constitue ‘’un exemple concret d’entente internationale, à travers l’échange de jeunes’’, soulignant l’importance du réseautage en tant que moyen permettant de trouver des solutions aux défis actuels.

Selon elle, il est nécessaire d’avoir des jeunes engagés capables d’apporter des idées et de la motivation en faveur d’une planète aussi durable et pacifique que possible, faisant observer que les émissions de CO2 des pays industrialisés entraînent des conséquences particulièrement dramatiques du réchauffement climatique dans les pays qui y ont le moins contribué.

« Les effets de la crise climatique raréfient les ressources et entraînent de nouveaux conflits, notamment pour la terre et l’eau », a estimé Mme Keul.

De son côté, le Consul honoraire du Royaume à Brême, Volker Kröning, a indiqué que cet événement qui rassemble les jeunes du Maroc, d’Israël et d’Allemagne s’inscrit dans le cadre du projet visant notamment à promouvoir les relations entre les pays et les religions.

Ce projet, promu par le gouvernement fédéral, s’inscrit aussi dans la continuité de la relance des relations bilatérales entre le Maroc et l’Allemagne, a-t-il poursuivi.

Pour sa part, la maire de la ville de Syke, Suse Laue, a qualifié, dans une déclaration à la MAP, cette rencontre d’importante, dans la mesure où elle permet de mettre en relation les jeunes de différentes nationales, estimant qu’il est nécessaire de mettre en lumière la question du changement climatique, en vue de mettre en place des projets en faveur de la nature.

Mohammed Seddik, l’un des bénéficiaires marocains de ce programme d’échange, a souligné que cette rencontre, qui est une occasion idoine pour représenter le Maroc pendant ces dix jours, permet de découvrir et de prendre connaissance des pratiques allemandes dans le domaine de l’environnement.

Une réunion de préparation entre les différentes parties prenantes à ce projet avait été tenue en amont le 21 juin 2022 à la Mairie de Syke. Elle avait connu la participation de l’Organisation non-gouvernementale israélienne œuvrant dans le domaine de l’environnement « Society for the protection of nature in Israel SPNI », du Consul honoraire du Royaume à Brême, de l’adjoint au maire de la ville d’Al Hoceima, Abdelhafid Bentouhami, et celle par visio-conférence du Maire de la commune d’Ajdir, dans la province d’Al Hoceima, Abdelwahid Abakoury.

- Advertisment -