samedi 3 décembre 2022

Pêche maritime et aquaculture: premier plan opérationnel maroco-mauritanien

-

Le Maroc et la Mauritanie ont signé, vendredi à Nouakchott, le premier plan opérationnel pour les années 2023-2024, portant sur la mise en œuvre de la convention-cadre dans le domaine de la pêche maritime et de l’aquaculture, signée lors de la 8è session de la Haute Commission mixte maroco-mauritanienne.

Paraphé par le ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Mohammed Sadiki et le ministre mauritanien des Pêches et de l’Economie Maritime, Mohamed Abidine Mayif, en marge des travaux de la 1ère session de la commission mixte maroco-mauritanienne dans le domaine de la pêche et de l’aquaculture, ce plan s’articule autour de la recherche scientifique, la gestion des pêcheries, la formation, l’aquaculture, la construction navale et l’infrastructure.

En ce qui concerne la recherche scientifique, les deux parties ont convenu, notamment, la surveillance et l’évaluation de l’environnement marin et côtier, le développement et l’harmonisation des systèmes de suivi et d’information halieutiques et océanographiques et le renforcement des capacités de recherche.

Il a été convenu, également, d’organiser des cycles formation au profit des cadres des deux pays et d’échanger d’expériences en matière de sécurité et de sauvetage maritime.

En matière de contrôle et de valorisation des produits de la pêche, ce plan prévoit l’échange d’expériences et de connaissances dans le domaine, la mise en place des canaux pour échanger les informations commerciales relatives aux produits de la pêche et l’élaboration d’un plan d’action pour mettre en œuvre l’accord scellé entre l’Institut National de Recherche Halieutique (INRH) et l’Office National d’Inspection Sanitaire des Produits de la Pêche et de l’Aquaculture (Mauritanie).

Au niveau de l’aquaculture, les deux parties se sont mises d’accord de renforcer la coopération entre les établissements chargés de promouvoir les projets d »aquaculture.

En outre, elles ont convenu d’échanger le savoir-faire dans le domaine de la construction navale et de l’aménagement et la gestion des villages de pêche, des points de décharge équipés et des marchés de vente des produits halieutiques.

A cette occasion, une convention a été signée entre l’Institut National de Recherche Halieutique (INRH) et l’Institut Mauritanien de Recherches Océanographiques et de Pêches afin de promouvoir la coopération bilatérale dans le domaine de la recherche halieutique.

Cette convention définit les domaines de coopération, entre les deux Instituts en matière d’étude des ressources halieutiques et des écosystèmes marins.

- Advertisment -