samedi 3 décembre 2022

Rentré chez lui, Brahim Saadoun exprime sa gratitude aux familles royales marocaine et saoudienne

-

C’est dans une ambiance de cris et de larmes de joie que Brahim Saadoun a été accueilli à Casablanca par ses parents et ses proches, samedi 24 septembre, en provenance d’Arabie saoudite, pays où il a été transféré, dans le cadre d’un échange de prisonniers entre Moscou et Kiev.

Emu, mais souriant, l’étudiant marocain condamné à mort par la Cour suprême de Donetsk, entité non reconnue par l’ONU, sous l’accusation de «mercenariat» pour avoir combattu aux côtés de l’armée ukrainienne, a d’abord tenu à remercier, dans une première déclaration aux médias à son arrivée au Maroc, les familles royales marocaine et saoudienne, pour leur intervention dans sa libération.

«Les mots ne peuvent pas décrire ce que je ressens, je n’y ai pas cru au début, je ne me suis réellement rendu compte [de ce qu’il se passait] qu’une fois arrivé en Arabie Saoudite, où j’ai été très bien accueilli après ma libération. Je tiens à remercier les familles royales saoudienne et marocaine pour leur intervention. Je remercie également les Marocains pour leur soutien», a témoigné Brahim Saadoun, visiblement ému.

Le père de l’étudiant libéré a tenu à redire toute sa gratitude envers le roi Mohammed VI, et a exprimé sa joie de prendre, enfin, son fils dans ses bras après des mois de souffrance et de détresse.

«Mon fils est enfin rentré à la maison, notre joie est immense. J’en profite pour exprimer toute ma gratitude à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, c’est grâce à son intervention que Brahim est avec nous aujourd’hui», a déclaré Tahar Saadoun.

C’est grâce à une médiation de l’Arabie saoudite que Brahim Saadoun a été libéré, le mercredi 21 septembre dernier. Il a été transféré en Arabie saoudite, dans le cadre d’un échange de prisonniers entre Moscou et Kiev. Dix prisonniers de guerre de plusieurs pays, dont Brahim Saadoun, faisaient partie d’une liste prioritaire.

Selon un communiqué du ministère saoudien des Affaires étrangères, le transfert de Brahim Saadoun a été rendu possible grâce aux efforts du prince héritier Mohammed ben Salmane, qui continue de mettre en œuvre des initiatives humanitaires, dans le contexte de la crise russo-ukrainienne.

Brahim Saadoun avait été condamné à la peine de mort, le 9 juin 2022, à Donetsk. La Cour suprême de la République autoproclamée de Donetsk a condamné à mort les Britanniques Aiden Aslin et Shaun Pinner et le Marocain Brahim Saadoun, « accusés d’avoir participé aux combats comme mercenaires », avait indiqué TASS, l’agence de presse officielle russe.

Brahim Saadoun a effectué les premières années de sa scolarité à Agadir, puis à Casablanca. Après y avoir obtenu son baccalauréat en 2018, l’étudiant avait décidé de poursuivre ses études dans un premier temps en Russie, avant de se rendre en Ukraine.

- Advertisment -