lundi 22 avril 2024

Après la pression offensive des médias marocains, l'APS retire les déclarations fictives attribuées à Sergeï Lavrov

-

Aprés avoir prêté au ministre russe des Affaires étrangères, Sergeï Lavrov des déclarations purement fictives et mensongères à propos du dossier du Sahara marocain,  l’agence de presse algérienne a retiré ces déclarations inventées de toutes pièces, et ce suite à de probables pressions subies par le régime algérien de la part de Moscou.

Seulement voilà,  et comme il n’y a pas de crime parfait, l’APS, spécialiste de l’intox et de la déformation des faits, a oublié de faire disparaitre toutes les preuves qui pourront être retenues contre la junte militaire.

En effet, si la dépêche avait disparu du site de l’agence APS, la version en langue anglaise était toujours disponible sur le même site.

Ce pur mensonge impardonnable, suivi d’un échec dans la  tentative de faire disparaitre les preuves du crime, montre le grand ambras dont lequel le régime  algérien s’est trouvé et  l’ampleur de la mise au point, voire du recadrage, imposés par Moscou aux responsables algérien, notamment le MAE Abdelkader Messahel et l’APS, porte-voix de la propagande d’un régime rompu au charlatanisme.

Pour plus d’information sur ce scandale, ci-dessous la version initiale en langue française, ainsi qu’une capture d’écran de la version anglaise:

Dépêche de d’APS:

« MOSCOU, 19 fév 2018 (APS)- Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergeï Lavrov, s’est prononcé, lundi à Moscou, pour des négociations directes entre le Maroc et le Front Polisario en vue de la résolution du conflit du Sahara occidental. « La Russie soutient la tenue de négociations directes entre les deux parties au conflit du Sahara occidental, à savoir le Royaume du Maroc et le Front Polisario », a indiqué M. Lavrov lors d’une conférence de presse animée conjointement avec le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel.

Le chef de la diplomatie russe s’est également exprimé sur d’autres situations de crises et de conflits, notamment en Syrie, en Libye et au Mali. Il a relevé, à cet égard, une « grande convergence de vues » entre l’Algérie et la Russie sur ces questions, en particulier pour ce qui est de la nécessité de promouvoir des solutions politiques à ces crises, sans ingérence extérieure, et dans le respect du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. M. Lavrov a, par ailleurs, relevé l’importance de renforcer le rôle des Nations unies en tant que cadre multilatéral, auquel revient la responsabilité de la préservation et de la promotion de la paix et de la sécurité internationales. (APS) ».

 

Capture d’écran de la version anglaise des déclarations purement fictives et mensongères prêté par l’APS au ministre russe des Affaires étrangères, Sergeï Lavrov 

 

 

 

- Advertisment -