vendredi 24 mai 2024

Festival de Cannes 2024: Cinq raisons pour trépigner d’impatience

-

Le Festival de Cannes, c’est la fête pour tous les cinéphiles et cette 77e édition qui se déroulera du 13 au 24 mai prochain ne fait pas exception à la règle. Comme chaque année, on a de bonnes raisons de trépigner d’impatience après les annonces d’Iris Knobloch, Présidente du Festival, et de Thierry Frémaux, délégué général, ce jeudi matin.

   Au rendez-vous des stars

La maîtresse de cérémonie Camille Cottin et la présidente du jury Greta Gerwig, réalisatrice de Barbie qui présidera le jury, mettront tout de suite la barre très haut mais elles ne seront pas les seules. Les mauvaises langues prétendant que le festival n’invite que des inconnus ravaleront leur venin en découvrant que de grands noms comme Uma Thurman, Selena Gomez, Sienna Miller, Diane Kruger, Vincent Cassel, Nicolas Cage, Kevin Coster, Adam Driver font partie des stars annoncées sur le tapis rouge. De quoi assurer le bonheur des fans et des paparazzis.

   Des cinéastes légendaires

Les cinéastes aussi ont de quoi faire rêver. George Lucas, inventeur de la saga Star Wars, va recevoir une Palme d’or d’honneur. Il pourra claquer la bise à son copain Francis Ford Coppola qui revient avec le très attendu Megalopolis dont il parle depuis des années. George Miller, créateur de Mad Max, sera aussi sur le tapis rouge avec Furiosa le cinquième opus de la saga. Des stars du cinéma populaires qui sont aussi de grands auteurs et qui vont attirer une foule massive.

   Les « habitués »

Côté grands noms, certains « habitués » de la Croisette sont toujours un plaisir à retrouver sur place. David Cronenberg, roi de l’horreur connu notamment pour Les Crimes du futur est de retour avec Les Linceuls, réflexion sur le deuil et Christophe Honoré signe une fiction, Marcello Mio, sur Marcello Mastrioanni avec la complicité de Catherine Deneuve et de sa fille Chiara. On se réjouit aussi que Paolo Sorrentino revienne au grand écran après la série The Young Pope. Il sera là pour Partenope, portrait d’une jeune fille qui aimerait qu’on la remarque pour autre chose que son physique tandis que Jacques Audiard, lauréat de la Palme d’or pour Dheepan, viendra avec Emilia Perez, annoncé comme étant une comédie musicale.

   Des œuvres alléchantes

Si les réalisateurs confirmés font déjà le buzz, on attend de pied ferme certaines débutantes. Deux actrices talentueuses passent à la réalisation : Le Procès du chien, comédie signée par l’actrice Lætitia Dosch (Jeune fille) et Les femmes au balcon de Noémie Merlant (Portrait de la jeune fille en feu) donnent sacrément envie. L’inconnue Agathe Riedinger qui arrive directement en compétition avec son premier film Diamant brut génère aussi une grande curiosité.

On espère également beaucoup des deuxièmes « longs » de Coralie Forgeat qui avait créé l’événement avec le violent Revenge et dont The Substance pourrait traumatiser les festivaliers. Gilles Lellouche et L’Amour ouf devraient les émouvoir après le triomphe du Grand bain.

   Encore des surprises

Il faut maintenant prendre son mal en patience pour attendre le mois de mai où d’autres œuvres auront rejoint cette sélection qui n’est pas définitive. On se demande déjà quel sera le successeur d’Anatomie d’une chute et on lui souhaite, par avance, le même succès international.

- Advertisment -