vendredi 24 mai 2024

Vague de chaleur : plusieurs forêts menacées d’incendies

-

Les forêts de plusieurs régions seront exposées, les 10 et 11 juillet 2023, à un « danger élevé » et « extrême » d’incendie, en raison des températures élevées, selon l’Agence nationale des eaux et forêts.

L’Agence a publié, ce lundi 10 juin, un bulletin d’avertissement indiquant que les forêts des provinces de Taza, Khénifra, Béni Mellal et de la région d’Agadir-Ida-Ou-Tanane sont classées en « danger extrême » (niveau rouge).

D’autre part, plusieurs forêts sont classées en « danger élevé » (niveau orange), s’étendant d’Oujda, Berkane, Taounate, Ksar El Kebir, Driouch, Chefchaouen, Ouezzane, Larache, Tanger-Assilah, Fès, Ifrane, Azilal, Taroudant et Essaouira.

Le danger s’étend également à d’autres régions, classées par le bulletin de l’Agence nationale des eaux et forêts comme « danger modéré » (niveau jaune), notamment Nador, Al Hoceima, M’diq-Fnideq, Fahs-Anjra et la région de Rabat-Salé-Kénitra (Sidi Slimane, Kénitra, Salé, Témara, Rabat, Skhirat).

D’autre part, plusieurs provinces et régions sont caractérisées par un « faible danger » entourant leurs forêts, telles que Jerada, Fquih Ben Salah, Taourirt, Boulemane, Meknès, El Hajeb, Benslimane, Casablanca et Sidi Bennour, ainsi que Kelaat Sraghna, Marrakech, Chichaoua, Safi, El Haouz, Chtouka Ait Baha, Tata, Tinghir, Errachidia et Ouarzazate.

Le directeur régional de l’Agence des eaux et des forêts à Chefchaouen, Mohammed Hakam, a confirmé que ce bulletin concerne les lundis et mardi, ajoutant que le danger demeure certain tant que les températures sont élevées. 

- Advertisment -