vendredi 14 juin 2024

Agression du petit-neveu de Brigitte Macron : Au moins 12 mois de prison pour deux des trois prévenus

-

Trois personnes étaient jugées ce lundi pour l’agression de Jean-Baptiste Trogneux, le 15 mai à Amiens. Deux ont été condamnées, la troisième a été relaxée

Ils étaient soupçonnés d’avoir agressé, lundi 15 mai, le chocolatier et petit-neveu de Brigitte Macron, Jean-Baptiste Trogneux, en centre-ville d’Amiens. Deux des trois prévenus jugés ce lundi par le tribunal correctionnel d’Amiens ont été condamnés à 12 et 15 mois de prison ferme. Le troisième prévenu a été relaxé par le tribunal correctionnel d’Amiens « au bénéfice du doute ». Le parquet avait requis des peines plus lourdes, allant de deux ans et demi à trois ans et demi de prison ferme, à l’encontre des trois hommes, pour violences en réunion.

Le petit-neveu de la première dame, qui rentrait à son domicile, situé au-dessus de la chocolaterie familiale, a été pris à partie et molesté par plusieurs personnes qui participaient à une manifestation non déclarée. L’agression s’est déroulée peu après une interview d’Emmanuel Macron .

Côtes cassées et doigts foulés

Huit personnes avaient été interpellées et ce sont trois d’entre elles qui doivent être jugées en comparution immédiate, a indiqué une source policière. Une adolescente de 16 ans sera présentée à un juge des enfants. Les quatre autres personnes interpellées, des hommes, ont été libérées, a-t-on précisé

Jean-Baptiste Trogneux, qui souffre notamment, selon son père, « d’une ou deux côtes cassées », de « doigts foulés » et « présentait au scanner un hématome », a reçu quatre jours d’interruption totale de travail (ITT), d’après la police.

.

- Advertisment -