lundi 22 juillet 2024

Tolérance zéro: emprisonné pour avoir transporté une réplique d’épée du jeu vidéo Zelda en public

-

Un Britannique de 48 ans, qui se promenait en public avec une réplique miniature de l’épée du jeu vidéo The Legend of Zelda en jurant que ce n’était que pour occuper ses mains, aurait écopé de quatre mois de prison pour son manque de jugeote. 

«Il est possible de trouver des jouets « fidgets » qui ne sont pas des lames de six pouces. Il est possible de ne pas marcher dans la rue en les tendant devant soi. Avec un peu plus de conscience de soi, Bray aurait pu éviter complètement tout contact avec nous», a indiqué mardi le sergent Spellman de l’unité des enquêtes de patrouille de la police de Warwickshire, par communiqué.

Le 8 juin dernier, Anthony Bray, de Nuneaton en Angleterre, avait attiré l’attention des policiers par caméra de surveillance, alors qu’il se promenait en plein centre-ville avec une réplique de l’«Épée de Maître» du jeu vidéo Zelda, a rapporté «The Guardian».

À l’intérieur de l’étui qui pouvait s’enlever en un clic, le jouet acheté en ligne était muni d’une lame pointue de 6 pouces qui «pourrait être utilisée comme une arme» et «faire craindre aux autres qu’elle soit utilisée contre eux», peut-on lire dans le communiqué.

«Nous adoptons une [approche] de tolérance zéro à l’égard des articles tranchants en public, et Bray n’a pas respecté cette approche», a poursuivi le corps policier.

Ainsi, même si l’homme de 48 ans avait juré aux policiers qu’il n’aurait jamais utilisé le jouet comme arme, admettant cependant que l’épée pouvait avoir l’air menaçante, il aurait écopé d’une sentence de quatre mois derrière les barreaux pour son délit.

Vendredi dernier, le tribunal d’instance de Leamington Spa l’aurait également condamné à payer une amende compensatoire de 154 livres sterling, soit plus de 265 $, en sus, selon «The Guardian».

- Advertisment -